Bilan 2011: une nouvelle année record pour les SCPI

le
0

Avec une collecte de 2,8 milliards d’euros, les SCPI signent un nouveau record historique et confirment l’essor des placements immobiliers collectifs. La demande s’est concentrée sur les SCPI de rendement, tandis que les SCPI fiscales voyaient leur volume de collecte diminuer de 32%. Grâce aux SCPI, les épargnants trouvent une alternative d’épargne sécurisée et investie sur des actifs tangibles qui distribuent un rendement régulier.

Au regard des performances, les SCPI (hors fiscales) ont versé un rendement moyen de 5,2% avec des prix qui demeurent stables. Fortes d’un bilan positif depuis 2008, les SCPI confirment une nouvelle fois leur capacité de résistance aux crises économiques.

 

Vers une augmentation de la capitalisation  moyenne                                                                                          

 

Les importants volumes de collecte ont permis aux SCPI d’accroitre significativement la capitalisation moyenne du secteur. Mais cette consolidation provient également d’importantes opérations de fusion. BNP Paribas Reim et Immovalor Gestion ont ainsi constitué des véhicules capitalisant de 400 à 1300 millions d’euros. Ces rapprochements stratégiques visent à rationaliser la gestion du parc immobilier, accentuer la mutualisation locative et accroitre les volumes d’échange sur les marchés secondaires. Cette tendance se confirmera en 2012 avec des projets étudiés par Perial (PF1 et PF2) et Amundi Immobilier (Rivoli Avenir Patrimoine, Lion SCPI et Slivimo).

 

Pas de transformation en OPCI                                                                                                                 

 

Le cadre réglementaire donne l’obligation de proposer la transformation en OPCI avant mai 2012. Les principales sociétés de gestion ont présenté cette résolution à leurs associés qui, jusqu’à présent, se sont prononcés en faveur du maintien en SCPI. Cependant, la complémentarité des deux véhicules encouragera l’arrivée de nouveaux OPCI comme le confirme le lancement d’Opcimmo en septembre 2011 à l’initiative d’Amundi Immobilier.

 

L’arrivée de nouvelles SCPI                                                                                                                      

 

L’année 2011 a vu naitre de nouvelles initiatives destinées au développement de la gamme de produits. Plus d’une dizaine de SCPI ont été créées sur des stratégies immobilières spécifiques : résidence service, commerce, parking, « immobilier vert », déficit foncier ou poursuivant un objectif de performance absolue. En 2012, de nouveaux projets devraient prolonger cette dynamique avec l’arrivée de SCPI spécialisées sur les actifs de santé et de tourisme.

 

2012, l’année des enjeux                                                                                                                            

 

Si les prévisions de croissance atone se confirmaient, 2012 demandera aux SCPI de relever de nouveaux défis : négociations locatives et adaptation aux normes environnementales. Les performances attendues seront divergentes selon les stratégies employées. Une prime à la stabilité récompensera les SCPI positionnées sur les zones tertiaires les plus attractives, ayant régulièrement adapté leur patrimoine et disposant de réserves de distributions confortables. Mieux, les fonds propres collectés permettront d’acquérir des actifs de qualité grâce à une capacité de négociation accentuée face à des vendeurs pressés de se désendetter ou de se recentrer sur leur cœur de métier. Dans ce contexte, les premières prévisions de distribution émises par La Française AM, Amundi Immobilier, Perial et HSBC Reim s’inscrivent dans la continuité de 2011.

 

Source des données chiffrées : ASPIM/IEIF

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant