Bijoutier de Sézanne : Facebook se déchaîne

le
1
La page Facebook Soutien au bijoutier de Sézanne la plus populaire au 30 novembre 2013 (capture d'écran).
La page Facebook Soutien au bijoutier de Sézanne la plus populaire au 30 novembre 2013 (capture d'écran).

Le bijoutier de Sézanne va-t-il autant déchaîner les passions que son confrère de Nice ? L'homme qui a ouvert le feu jeudi sur les braqueurs qui pénétraient dans son commerce, recevait dès jeudi soir le soutien de milliers de personnes sur Facebook. Une page "Soutien au bijoutier de Sézanne" recueillait samedi à la mi-journée près de 70 000 "likes" (mentions "J'aime"), tandis que d'autres pages comptabilisaient des milliers de fans. On s'en souvient, le bijoutier de Nice, arrêté pour des faits similaires en septembre, avait reçu le soutien de plus d'un million de personnes sur le réseau social.

D'autres voix s'élèvent aujourd'hui : les "antis". Arborant un code pénal en photo de profil (en lieu et place de la photo de la bijouterie utilisée par ses concurrentes), la page "Contre le soutien au bijoutier de Sézanne - Marne" recevait à peine quelques centaines de fans, jeudi. Elle se donne pour mission de s'opposer à "tous ceux qui vont immédiatement dire qu'il a bien fait et que le braqueur n'a eu que ce qu'il méritait".Samedi, le bijoutier a été remis en liberté, provoquant chez le maire de Sézanne, Philippe Bonnotte, divers-gauche, "un sentiment de soulagement après cette décision espérée qui devrait permettre d'apaiser les esprits."

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • delapor4 le dimanche 1 déc 2013 à 01:58

    C'est le face-à-face du pays légal et du pays réel. Internet est une chance dans ce pays-prison qu'est devenu la France.