Bigben : un intérêt spéculatif

le
0
«Sherlock Holmes : The Devil's Daughter», l'un des jeux récents édités par Bigben. (© Bigben)
«Sherlock Holmes : The Devil's Daughter», l'un des jeux récents édités par Bigben. (© Bigben)

Bigben semble tiré d’affaire, après deux années difficiles. Le spécialiste des accessoires pour jeu vidéo a publié fin mai ses résultats annuels. Verdict : accélération de la croissance et forte hausse des profits. Ce retour gagnant, la société le doit à l’édition de jeux vidéo.

Ce métier est encore marginal chez Bigben alors qu'il ne représente que 10% de l’activité. Mais il est en plein boom : ses recettes ont doublé l’an dernier. Et il a compensé les difficultés des métiers historiques : les accessoires pour jeux vidéo et la distribution.

La société pourrait intéresser Vincent Bolloré

Bigben compte accélérer la cadence. Après trois lancements l’an passé, six nouveaux titres sont prévus cette année. Et les ventes auront à nouveau doublé d’ici 2018. Cette passion pour l’édition pourrait à terme bouleverser le profil bénéficiaire et la valorisation de la société.

Elle pourrait aussi susciter la convoitise de Vincent Bolloré. Avec Gameloft et Ubisoft, le milliardaire breton a montré son intérêt pour le secteur. Il pourrait jeter son dévolu sur Bigben. D’autant plus facilement qu’il en est déjà le premier actionnaire, via Bolloré Group, avec 22% des parts. L’intérêt spéculatif va soutenir le titre.

Achetez Bigben.

Source


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant