Big bang attendu pour les Abribus parisiens

le
1
Un appel d'offres va être lancé fin mars par la Mairie pour les renouveler. Ils devraient devenir multiservices et hyperconnectés.

L'Abribus traditionnel, c'est fini. Bienvenue au mobilier urbain hyperconnecté. En attendant votre bus, profitez-en pour surfer sur Internet, lire les nouvelles, emprunter un ouvrage, boire un café... Pour cela, la mairie de Paris s'apprête à lancer un «dialogue compétitif» - entendez une sorte d'appel d'offres - «pour un marché de conception, fabrication, poste et d'entretien d'abris voyageurs et mobiliers urbains associés». Soit dans la capitale quelque 1750 abris. Échéance: le 31 décembre prochain. Depuis 1993, la gestion des Abribus parisiens est en effet confiée à la Société de publicité des Abribus et cabines téléphoniques, détenue à 100 % par JCDecaux. C'est donc cette concession qui va être remise sur le tapis.

Pour cela, la Mairie dresse, dans une délibération qui sera soumise au Conseil de Paris des 25 et 26 mar...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • LeRaleur le lundi 18 mar 2013 à 11:19

    Comme ça, la casse coûtera bien plus cher.