Bière : l'urine des festivaliers servira d'engrais pour l'orge

le
0
Bière : l'urine des festivaliers servira d'engrais pour l'orge
Bière : l'urine des festivaliers servira d'engrais pour l'orge

La « contribution » est « naturelle » : ce week-end, au festival Roskilde, les festivaliers ont pu se vanter d'avoir participé à une opération écologique inédite. Par le simple fait d'avoir bu de la bière. Puis d'avoir uriné.

« From piss to pilsner »

25 000 litres d'urine, c'est ce qu'espèrent récupérer les organisateurs de Roskilde, le plus grand festival du nord de l'Europe. Des tanks prévus à cet effet ont transporté les « donations naturelles » des festivaliers afin de les acheminer vers les champs d'orge alentours. A noter que des accessoires « pisse-debout » ont été distribués aux femmes qui souhaitaient participer à l'opération en se rendant elles aussi aux urinoirs.

Fertilisant naturel, l'urine devrait servir d'engrais pour l'orge, ce qui devrait être intéressant dans le processus de brassage de la bière. Si tout se passe comme prévu, les organisateurs pourront officiellement affirmer, lors de l'édition du festival en 2017, que la bière proposée vient clairement... de l'urine des festivaliers de 2015.

Une démarche environnementale

« Tout l'enjeu, c'est de changer d'approche. Transformer la question de l'organisation des toilettes en ressources naturelles intéressantes », s'est réjoui Leif Nielsen, du Conseil pour l'Agriculture Danois (DAFC). C'est en dessous d'une grande bannière arborant le message « « Ne gâchez pas votre pipi. Les agriculteurs danois peuvent le transformer à nouveau en bière » » que les festivaliers ont pu « faire leurs donations ».

 « Je trouve l'idée super cool. Faire pipi est un truc que l'on doit faire dans tous les cas, et d'un coup ça devient un moyen pour tous de participer un peu à la cause environnementale et de s'amuse en même temps. Tu bois, puis tu fais pipi : c'est simple comme bonjour ! », s'enthousiasme Lasse Riiserg, 26 ans, interrogé par The Guardian.

Autre avantage d'une telle initiative : amusés, les festivaliers sont enclins à ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant