Bienvenue en ABSSA, une ligue surréaliste

le
0
Bienvenue en ABSSA, une ligue surréaliste
Bienvenue en ABSSA, une ligue surréaliste

"T'es chaud de taper la balle l'année prochaine ? On pourrait même créer notre club."
Un club où tout est possible, où l'on peut être président et joueur à la fois. Où le foot est différent, l'ambiance aussi. En Belgique, ça existe. L'Association Belge des Sports du Samedi Après-midi est une ligue alternative où les amateurs de football sans grand talent, quoique, se rassemblent sans prétention chaque week-end. Accrochez-vous, c'est un OVNI.

Nous sommes en juillet 1934. Trois amis, Dejean, Clemmé et Collignon, qui ont pour habitude de se réunir une fois les heures quotidiennes tirées, se retrouvent dans un bar. Le rythme bat son plein et le houblon vient rafraîchir les gosiers à intervalles réguliers. Emile Clemmé interrompt la partie d'un : "J'ai une idée !" Satisfait de son petit effet, il avale sa bière, expose son problème et propose sa solution. "Qu'a-t-on fait pour le football du samedi ? Des associations de vétérans ? La belle affaire ! Et ceux qui, comme moi, n'ont pas l'âge d'être vétérans mais qui ne veulent pas pratiquer leur sport favori le dimanche ? Je propose de fonder une association qui vienne en aide à ces parias ! Pourquoi ne pas fonder les clubs libres du samedi ?" Et c'est comme ça, qu'à force de discussions, de réflexions et de levers de coude, Théo Dejean s'exclame d'un
"l'A.B.S.S.A. y est !". Toutes les personnes présentes dans ce lieu d'expression bibitive sont priées de créer une équipe et la ligue voit officiellement le jour. Et comme la pomme ne tombe jamais loin de l'arbre, l'ambiance est à l'image de ses créateurs. Légère, amicale, unique.

Du KFC au Mymøl


Amicale, parce que comme l'explique son président actuel, Robert de Backer, les gars ne viennent que pour le fun. « Ici, on vient pour s'amuser. Le but premier, c'est de passer un bon après-midi. »Robert de Backer"Ici, on vient pour s'amuser. Bien sûr, certains clubs se prennent plus la tête et visent le titre mais le but premier, c'est de passer un bon après-midi." Unique et légère, probablement pour son niveau. Pas de prétention, la 5e division ABSSA correspondrait à une 11e ou 12e division dans le championnat reconnu par la Fédération belge. "Beaucoup de jeunes arrivent chez nous après avoir connu un échec avec l'Union belge parce qu'ils ne parvenaient pas à suivre ou qu'ils n'avaient pas la capacité ou le niveau pour s'affirmer dans des championnats plus réguliers", reconnaît volontiers Robert De Backer. Pour son niveau, mais aussi pour son ambiance. Pour se retrouver entre…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant