Bienvenue en 2014, l'année des retours !

le
0
Nicolas Sarkozy et Alain Juppé ici en janvier 2012.
Nicolas Sarkozy et Alain Juppé ici en janvier 2012.

France Inter : Pouvez-vous nous dire quel sera le mot de l'année politique en 2014 ? Charlotte Chaffanjon : Le mot "retour". En 2014, il y aura du retour en pagaille. D'ailleurs, ça a déjà commencé avec Nicolas Sarkozy. On se demandait s'il avait envie de revenir, 2013 a livré la réponse : c'est oui. Le retour de l'ancien président est désormais une véritable saga à suspense. Les questions sont quand et comment. Et puis s'il ne sera pas empêché par des affaires judiciaires. L'histoire est d'autant plus haletante que Nicolas Sarkozy orchestre très bien la communication autour de son avenir politique. Il raconte que c'est sa destinée. Une fatalité, même. Mais il ne sera pas tout seul. À quels autres retours faut-il s'attendre ? À droite, la guerre entre Jean-François Copé et François Fillon compromet leurs chances d'être candidat à la présidentielle. Alors, si Alain Juppé triomphe à Bordeaux aux municipales de mars, la question de son retour va se poser. Elle a commencé à pointer le bout de son nez en 2013. Parce que "le meilleur d'entre eux", comme disait Jacques Chirac, est populaire et qu'il ne croit pas, lui, au retour de Nicolas Sarkozy... Et puis, au centre, il y en a un qu'il faudra surveiller de près : c'est François Bayrou. Lui qui n'est même plus député va tenter sa chance à Pau en mars, et donc jouer son grand retour par la case municipale pour avoir une chance d'être présent en 2017. Des retours à...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant