Bienvenue au royaume de la chine !

le
0
Jean-Pierre Carpentier, vendeur de lustres et d'objets d'art contemporain, travaille aux puces de Saint-Ouen depuis 45 ans. 
Jean-Pierre Carpentier, vendeur de lustres et d'objets d'art contemporain, travaille aux puces de Saint-Ouen depuis 45 ans. 

Rendez-vous aux puces de Saint-Ouen, l'un des lieux que le monde entier nous envie. Penser donc, c'est le plus grand marché d'antiquités de la planète, avec ses sept hectares et ses douze marchés différents. Chaque week-end, quelle que soit la météo, c'est le rendez-vous des lève-tôt, des chineurs les plus mordus et des lève-tard amateurs d'objets au passé mystérieux.

Ce 16 juin, on fera la fête chez les 350 antiquaires du marché Paul-Bert-Serpette, le plus grand des marchés, le plus créatif aussi. Si les rideaux ne se lèvent traditionnellement que du vendredi au lundi, les stands seront exceptionnellement ouverts ce soir. Pas moins de 8 000 invités sont attendus pour souffler les 70 bougies d'un marché en plein renouveau.

Jean-Pierre Carpentier est bien placé pour en parler puisque ce spécialiste en lustres anciens et en miroirs vénitiens est l'un des plus anciens occupants d'un stand sur ce marché. Paul-Bert, il y est quasiment né. Dès 1946, ses parents s'installent dans cette allée numéro 1 où Jean-Pierre Carpentier loue désormais deux stands adjacents. L'un pour les lustres tout en dorures qui iront éclairer des demeures en Russie ou à Dubai, l'autre réservé à sa seconde passion puisqu'il s'est lancé dans la création d'?uvres design et de mobilier à partir de pièces métalliques? d'avions !

La légende familiale veut même que, bébé, il ait...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant