Bienvenue à l'École des agents de joueurs de football

le
0
Bienvenue à l'École des agents de joueurs de football
Bienvenue à l'École des agents de joueurs de football

Depuis désormais six ans, l'école des agents de joueurs de football propose à des jeunes de tout horizon de se former au métier d'agent. Après dix mois de boulot intensif, les 300 élèves répartis dans quatre centres de formation en France (Paris, Lille, Lyon et Marseille) peuvent espérer décrocher la licence professionnelle délivrée par la FFF.

Aujourd'hui, le Paris FC ne joue pas. Les filles du Paris Saint-Germain non plus, d'ailleurs. Pourtant, à 9h du matin, le stade Charléty est déjà ouvert. Dans ses travées, 80 hommes et femmes (répartis en deux groupes) sont assis, stylo en main, les yeux rivés sur leurs cahiers. Eux, ce sont les pensionnaires de l'École des agents de joueurs de footbal (EAJF). Après des semaines de formation en e-learning, ils assistent à leur première semaine de cours en présentiel. Dans une salle qui résonne, mais qui a le mérite d'avoir vue sur le terrain de football. Qu'importe à vrai dire, puisque ce vendredi matin, le groupe d'étudiants est concentré sur le cours de droit à l'image donnée par Badou Sambagué, avocat au barreau de Paris et également conseiller de George Weah.

Alors qu'ils sont en train de décortiquer un article qui semble bien compliqué pour des esprits qui se réveillent tout juste, Sidney Broutinovski interrompt la classe. "Bonjour à tous. Je voulais simplement faire le point avec vous sur l'ambiance en classe. Tout le monde a payé le même prix, si un élève est dissipé, c'est à vous de le secouer. Les deux principes ici : respect et auto-régulation", explique-t-il fermement. Ici, ce n'est pas un lycée. Mais le directeur se doit d'être clair. La formation va vite, très vite même, et personne ne peut se permettre de perdre du temps ou d'en faire perdre. Pour Sidney Broutinovski, l'objectif est simple : pousser à la réussite un maximum d'élèves et continuer à faire croître son établissement.

"Je vais créer la formation que j'aurais voulu avoir "


Issu du monde de l'immobilier, et copains avec de nombreux jeunes footballeurs, c'est tout naturellement que Sidney Broutinovski s'est orienté vers le métier d'agent. Problème, dans les années 2000, les formations ne courent pas les rues. "Pour trouver la formation, j'ai bataillé. J'ai fini par trouver une école de commerce à Paris. J'ai payé plus de 2000 euros pour aller une fois par semaine dans une salle de cours qui devait être un ancien cagibi, sans fenêtres, rien, avec des professeurs qui étaient tout sauf agents de joueurs de football", regrette-t-il aujourd'hui. "C'était pire que la fac ! C'était du foutage de gueule. Et là, je me suis dit : je vais créer la formation que moi, j'aurais voulu avoir. " D'une déception est donc née l'école des agents de joueurs de…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant