Bientôt un affichage des aliments allergènes dans les restaurants

le
5
Bientôt un affichage des aliments allergènes dans les restaurants
Bientôt un affichage des aliments allergènes dans les restaurants

Au restaurant, le client allergique est souvent embarrassé de devoir faire demander en cuisine la composition d'un plat, potentiellement dangereux pour lui. Plus encore lorsque le serveur semble surpris par la logique de la question, lorsqu'il s'agit par exemple de vérifier qu'une pizza ne contient pas de cacahuète ! Si la réponse paraît d'abord évidente, les allergiques savent, par expérience, que certains produits peuvent en cacher d'autres ou que certaines excentricités de chefs compliquent leurs repas. Mais la Commission européenne a pensé à eux et va désormais obliger les restaurateurs, les boulangers ou encore les vendeurs en ligne à mieux signaler les composants à risque. Quelques fins de soirée aux urgences pourraient ainsi être évitées!

Quatorze allergènes ciblés

La Commission européenne a détaillé jeudi ces nouvelles dispositions, qui entreront progressivement en vigueur à partir du 13 décembre, trois ans après leur adoption, à l'issue de bras de fer et de compromis avec l'industrie agroalimentaire. Dès ce samedi, la présence des 14 allergènes les plus habituels (arachides, lait, noix, etc.) devra être clairement indiquée dans tous les aliments, y compris pour les produits non préemballés, à charge pour les boulangers ou restaurateurs de prendre les mesures qui s'imposent dans l'année. Ce qui devrait permettre aux personnes allergiques, qui préfèrent parfois acheter un produit industriel où la composition est bien indiquée, à redécouvrir les bons produits des traiteurs ou des marchés bio.

Selon l'exécutif européen, cette réglementation doit également aider les consommateurs de l'Union à manger plus sainement, bien au delà des allergiques. Pour les biscuits ou friandises à l'huile et aux graisses «végétales», les fabricants devront préciser s'il s'agit d'huile de palme, de tournesol ou autre. Même mention obligatoire pour les ajouts d'eau ou de protéine, tandis que les «poissons» ou ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • combiera le vendredi 12 déc 2014 à 13:39

    sinon la parade, pour dégager sa responsabilité ; "chez moi les produits contiennent tous les 14 allergenes"

  • frk987 le vendredi 12 déc 2014 à 10:10

    Comme vous dites M7361806 il y a des gens allergiques à certains PQ..........

  • combiera le vendredi 12 déc 2014 à 10:02

    je crois que encore plus que les autres chefs d'entreprises tous ceux de la restauration ne vont avoir qu'une chose en tête, vendre ou fermer leur restaurant le plus vite possible, et se mettre en conformité avec les souhaits du ps : choisir entre fonctionnaire, et chomeur. a la rigueur syndicaliste est toléré, mais faut encore trouver une entreprise rescapée

  • tropfort le vendredi 12 déc 2014 à 09:46

    Le fameux choc de simplification... pitoyables, exécrables...

  • M7361806 le vendredi 12 déc 2014 à 09:26

    et sur le PQ chi-hautes ?