Bientôt de l'eau de mer dans les réservoirs des bateaux américains ?

le
0
L'eau de mer pourrait prochainement investir les réservoirs des bateaux de l'US Navy, d'où une réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre.
L'eau de mer pourrait prochainement investir les réservoirs des bateaux de l'US Navy, d'où une réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre.
L'US Naval Research Laboratory (NRL) travaille à la conception d'un combustible qui paraît prometteur.
On connaissait déjà les biocarburants élaborés à base de jatropha, une plante issue de la famille des Euphorbiaceae plébiscitée par la compagnie aérienne allemande Lufthansa, mais dont l'exploitation devenue intense entraîne d'importants changements d'affectation des sols judicieusement dénoncés par les associations de protection de l'environnement, les essences alternatives conçues à base de graisses animales, d'huile de friture et bien sûr les agrocarburants, dont il s'est avéré que l'empreinte carbone « réelle » est nettement supérieure à celle des combustibles dits ordinaires. À ce titre, ceux-ci, longtemps perçus comme l'idéal pour rouler « propre », avant d'être pris pour cible dans le cadre d'études scientifiques approfondies, sont aujourd'hui regardés avec beaucoup de circonspection par le gouvernement français et l'Union Européenne (UE) qui, comme l'a déjà annoncé Paris, envisage de plafonner leur pourcentage dans le mix énergétique continental.
La tendance n'en reste pas moins à une réduction des émissions de gaz à effet de serre dans les transports. Le secteur aérien est à cet égard aux premières loges, mais la filière maritime n'est pas en reste.
En témoignent les travaux entrepris par des chercheurs américains de l'US Naval Research Laboratory en vue de mettre au point un procédé pour extraire du CO2 (dio
Lire la suite
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant