Bien choisir une ampoule fluocompacte : les conseils de 60 Millions de consommateurs

le
5
Christopher Ewing/shutterstock.com
Christopher Ewing/shutterstock.com

(Relaxnews) - Depuis le 1er janvier, les traditionnelles ampoules à incandescence ont - théoriquement - disparu des rayons. Désormais, les lampes les plus vendues sont les fluocompactes. On en trouve à baïonnette ou à vis, en forme de globe, de spirale ou de flamme... Mais il ne suffit pas de choisir le culot et la forme, l'essentiel est ailleurs. Pour ne pas risquer les déconvenues, il faut prendre le temps de bien étudier quatre éléments fondamentaux : la puissance lumineuses, la couleur de la lumière, la rapidité d'allumage et la durée de vie. Pas de panique, tout est écrit sur l'emballage. On a juste besoin d'un petit décodeur...

Concernant la puissance lumineuse, il faut oublier les watts et penser en lumens (lm). Ne cherchez pas à savoir combien une lampe consomme, mais combien elle éclaire: une fluocompacte de 400 à 500 lm équivaut à une ampoule classique de 40 W. Comptez environ 750 lm pour remplacer une 60 W, et 1 400 lm pour remplacer une 100 W.

La couleur est un autre critère majeur. Qui n'a jamais pesté contre la lumière trop blanche, blafarde, d'une ampoule basse conso ? Pourtant, il existe aujourd'hui des ampoules diffusant une lumière beaucoup plus chaleureuse, pour les chambres ou les pièces à vivre. La température de couleur s'exprime en kelvins (K). Plus elle est élevée, plus la lumière est blanche. À 2 700 ou 3 000 K, vous aurez l'ambiance d'une incandescente. À 5 000 ou 6 000 K, la lumière est plus proche de la lumière du soleil au zénith, mais plus froide. Vous opterez plutôt pour cette température dans la cuisine ou la salle de bain.

La rapidité d'allumage compte également. L'étiquette indique en combien de temps la lampe va atteindre 60 % de son flux lumineux maximal. Certains modèles mettent moins de cinq secondes pour atteindre cette performance, d'autres près de deux minutes.

La durée de vie, elle aussi mentionnée sur l'emballage, est très variable d'une lampe à l'autre, de 6 000 et 15 000 heures. Attention, la longévité dépend aussi beaucoup du nombre d'allumages possibles. Ne placez pas une lampe ne supportant que 6 000 allumages dans un couloir, des toilettes ou toute autre pièce de passage où l'allumage et l'extinction sont fréquents.

Optez de préférence pour une lampe fluocompacte supportant un très grand nombre d'allumages. Certaines en promettent jusqu'à 1 million ! Vous pouvez aussi préférer une lampe halogène "éco", que certains marchands appellent désormais "ampoule standard". Elle consomme plus d'énergie, mais est moins chère à l'achat (moins de 2 ?, contre 4 à 10 ? pour les fluocompactes) et s'allumera immédiatement.

Attention enfin à certains usages spécifiques, comme les variateurs et les minuteries. Là encore, l'emballage doit mentionner si lampe est adaptée à de tels usages.

Alors, maintenant, vous y voyez plus clair ?

Chaque mois, le magazine 60 millions de consommateurs livre ses conseils à Relaxnews, pour aborder les problématiques du quotidien et y apporter des solutions.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • MatnoiAr le jeudi 14 mar 2013 à 10:21

    Et si on indiquait clairement sur l'emballage "ampoule cuisine" "ampoule toilette" "ampoule couloir" on aurait beaucoup moins de questions à se poser puisque des professionnels de la profession auraient déjà réfléchis aux contraintes techniques

  • Rominou6 le vendredi 1 mar 2013 à 16:50

    Les gens n'ont pas de quoi s'acheter à manger ni aller au boulot pour ceux qui ont la chance d'en avoir un, et ils nous les cassent pour acheter des ampoules à 20€

  • luke4 le vendredi 1 mar 2013 à 16:38

    une arnaque de plus, les nouvelles ampoules sont censées durer plusieurs années, certes mais l'éclairage au bout d'un an est digne d'une bougie...quant aux prix la hausse est éblouissante.

  • mpincon le vendredi 1 mar 2013 à 13:52

    Bonjour Ces ampoules devraient être interdite à la vente , car elles ne sont que de vulgaires lampes à vapeur de mercure , et à ce titre , sont très toxiques et polluantes dès qu'on les casse .Appamée

  • h.fasque le vendredi 1 mar 2013 à 11:35

    le monde est en crise , et eux nous cassent les bonbons avec comment bien choisir son ampoule