Bielsa en Arabie Saoudite, vraiment ?

le
0
Bielsa en Arabie Saoudite, vraiment ?
Bielsa en Arabie Saoudite, vraiment ?

Après le Japon, l'Arabie Saoudite. La presse saoudienne annonce déjà Marcelo Bielsa à la tête de sa sélection dès cet été, pour un contrat en or et un objectif au long terme. Un intérêt sérieux côté arabe, a priori beaucoup moins côté argentin.

C'est la rumeur du jour. Marcelo Bielsa aurait reçu, et accepté, une offre de la Fédération d'Arabie Saoudite. Et pas n'importe laquelle : 10 millions d'euros par an jusqu'en 2022. "Pour présenter une équipe compétitive lors du premier Mondial dans les pays arabes." L'homme à l'origine de tout ça serait Al-Walid Bin Talal Bin Abdelaziz Al Saoud (il s'agit d'une seule et même personne), petit-fils de l'unificateur de l'Arabie Saoudite, 35ème fortune mondiale. Celui-là même qui lorgnerait sur l'OM, et qui était présent au Vélodrome dimanche dernier pour le "Classique". Une rumeur sérieuse ? Oui, et non.
"Pas grand chose de Lawrence d'Arabie"
Oui, car l'intérêt saoudien pour le coach argentin est sérieux et ne date pas d'hier. La presse en parlait déjà le mois dernier. Rafael Bielsa, le frangin, a du plus vieux et du plus concret encore. "Un jour, quelqu'un qui s'est présenté comme le secrétaire de Salman bin Abdulariz (rien de moins que le roi !), a appelé chez moi pour que je le mette en contact avec Marcelo, qui venait de terminer son expérience à Bilbao et était ici à Maximo Paz (sa maison de campagne, dans les environs de Rosario, ndlr)." Les exploits européens du Loco avec l'Athletic ont attiré l'attention partout dans le monde, notamment dans les clubs et pays de "second rang" - sur le plan footballistique -, la spécialité de Bielsa (Newell's, l'Atlas, l'Espanyol, le Chili, l'OM). L'Arabie Saoudite, actuellement 95è nation au classement FIFA, peut-elle sérieusement intéresser l'Argentin ?

Rafael Bielsa, encore lui, en doute beaucoup. "Je n'y crois pas trop, même si Marcelo est imprévisible. Suite à l'appel du secrétaire du roi, on en avait parlé, avec mon père notamment, qui était encore vivant, et j'ai eu l'impression qu'il n'y avait pas grand chose de Lawrence d'Arabie dans le cœur de mon frère." Le Moyen-Orient ne serait donc pas la destination rêvée du Loco. La proposition arabe ne correspond d'ailleurs pas franchement au profil type du Rosarino : un contrat très longue durée, une équipe qui part de très - trop ? - loin. Bielsa est plutôt du genre à se projeter sur une ou deux saisons en club, ou sur la Coupe du monde à venir en sélection. Il est aussi à la recherche d'équipes au profil d'outsiders. L'Arabie Saoudite ne semble pas en être une. Le Japon, pays qui fascine Bielsa et qui…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant