Bic: chute après ses résultats et sa nouvelle gouvernance.

le
0

(CercleFinance.com) - Bic a terminé son exercice 2015 sur un résultat net part du groupe en hausse de 24% à 325,1 millions d'euros (6,89 euros par action), ce qui permettra de verser de solides dividendes. Mais le groupe prévoit que cette année, les investissements pèseront sur sa marge opérationnelle. De plus et peut-être surtout, sa gouvernance change du tout au tout : entré chez Bic en 1992, le directeur général Mario Guevara part en retraite, de même que le directeur général délégué, François Bich. Et Bruno Bich redevient PDG du groupe.

En tête des plus fortes baisses de l'indice SBF 120 ce matin, l'action Bic dérape de près de 15% à 119,8 euros.

L'an dernier, le CA du groupe de produits de grande consommation a augmenté de 5,6% à changes constants à 2,2 milliards d'euros, soit en données comparables un taux de 6,3% qui atteint 7,3% sur le seul 4e trimestre (T4). Ce faisant, Bic a battu ses propres prévisions d'une croissance annuelle comparable compris entre 4 et 5%.

Par division, la branche Grand public, soit plus de 85% du CA, affiche une croissance organique de 6,9% tirée par la sous-division Rasoirs (+ 11,9% à 452 millions), dont la marge prend 0,7 point à 18,5%. Elle est suivie par les Briquets (+ 8,3% à 675,7 millions), sous-division la plus rentable avec une marge en hausse de 38,2%. En enfin la Papeterie (+ 3,6% à 727 millions), moins dynamique, a vu sa marge se tasser d'un point à 11,5% sur l'année, et même à 2% au 4e trimestre.

Division de diversification, Bic Graphic affiche un CA en hausse organique de 1,6% à 319,3 millions, taux qui atteint 4,6% au T4. La marge, soit 3,3% sur l'année, atteint 11,3% durant le dernier quart de l'exercice.

Au niveau du groupe, le résultat d'exploitation normalisé progresse plus vite (+ 16,7% à 432 millions d'euros), et la marge correspondante gagne 0,6 point de pourcentage à 19,3%. Bic tablait sur une “légère croissance” de la marge. Notons cependant que cette dernière s'est tassée au T4, à 15,8%.

Le montant du dividende ordinaire qui sera proposé à la prochaine AG, le 18 mai, sera relevé de 19% à 3,40 euros par action, et sera assorti d'un coupon exceptionnel de 2,5 euros.

Ce groupe sans dette peut se prévaloir d'une position de trésorerie nette positive de 448 millions d'euros, contre 302,2 millions un an plus tôt.

Bic table en 2016 sur une croissance de ses ventes à données comparables d'environ 5%.

Cependant, la marge opérationnelle normalisée est attendue en baisse de 100 à 150 points de base (1 à 1,5 point ce pourcentage) 'compte tenu de l'accélération des investissements dans le soutien à la marque et dans la R&D, qui ont pour objectif de stimuler la croissance rentable à moyen et long terme.'

Mario Guevara, le directeur général,ajoute que 'le conseil a décidé d'initier un examen des options stratégiques qui s'offrent à Bic Graphic'.

Enfin, alors que M. Guevara fait valoir ses droits à la retraite, Bic a décidé de regrouper la présidence du conseil d'administration, assumée actuellement par Bruno Bich, et la direction générale. Bruno Bich deviendra PDG et l''une de ses missions sera de poursuivre la préparation d'un successeur dans les fonctions de directeur général'.

Rappelons que Bruno Bich a déjà été PDG de Bic entre 1993 et 2006, date à laquelle il est devenu président non exécutif.

Notons que le directeur général délégué, François Bich, en charge des briquets, part également en retraite. Comme M. Guevara, il restera membre du conseil d'administration.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant