Biarritz : couac autour de la vidéoprotection !

le , mis à jour le
1
La plage de Vieux-Port à, Biarritz.
La plage de Vieux-Port à, Biarritz.

C'est un sujet qui divise la classe politique. Faut-il installer des caméras de surveillance dans les villes ? Vanté par la droite, le dispositif rebute une partie de la gauche. Et ce n'est pas l'initiative de la ville de Biarritz qui risque de les faire changer d'avis. Alors que treize caméras filment les rues du centre-ville depuis le 8 juillet dernier, les images captées par ces dernières sont tout simplement... inutilisables, révèle Sud-Ouest. Trop flous ou trop lointains, les films ne peuvent donc pas être exploités par les forces de l'ordre.

« Le matériel utilisé n'est pas adapté à nos missions, regrette le représentant d'Alliance en Pays basque, Richard Benoit, au quotidien. La ville a choisi ces caméras sans consulter les spécialistes de la question. C'est regrettable, car ils connaissent bien tous les types de caméras ainsi que les images qui, dans une enquête, peuvent être utilisées ou non devant la justice. »

La mairie avait pourtant clairement affiché ses ambitions en annonçant l'installation de ces caméras place Clemenceau et sur la façade du casino : elles devaient servir les enquêtes judiciaires afin de faire baisser les chiffres de la délinquance. « Hors besoin d'enquêtes, les documents enregistrés sont détruits dans un délai de vingt jours et les visionnages et le traitement des images sont strictement encadrés », avait ajouté le maire de la ville, Michel Veunac.

Des délais...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • aerosp il y a 8 mois

    ils sont forts avec l'argent des autres