Bianco, les adieux d'un mitterrandien

le
0
L'ancien secrétaire général de l'Élysée sous François Mitterrand, qui fut le directeur de campagne de Ségolène Royal en 2007, a annoncé jeudi qu'il se retirait de la politique.

Jean-Louis Bianco en août, sur une plage du Cap (Afrique du Sud).
Jean-Louis Bianco en août, sur une plage du Cap (Afrique du Sud).

Jean-Louis Bianco en août, sur une plage du Cap (Afrique du Sud). Crédits photo : Solenn de Royer / Le Figaro

«Il faut savoir passer la main». À 69 ans, l'ancien ministre et député socialiste Jean-Louis Bianco, actuel président du conseil général des Alpes-de-Haute-Provence, a annoncé jeudi qu'il arrêtait la politique. «Je souhaite passer plus de temps avec ma femme, mes enfants et mon petit-fils, a expliqué l'ancien secrétaire général de l'Élysée sous François Mitterrand. À d'autres, désormais, de reprendre le flambeau».

Il renoncera à compter du 1er octobre à son mandat de conseiller général et à sa fonction de président du conseil général. Tout en rappelant qu'il était «engagé dans l'action militante depuis (son) plus jeune âge» et «dans la vie politique depuis plus de 30 ans», il a assuré que cette décision était «mûrement réfléchie»

«J'ai confiance dans l'avenir des Alpes-de Haute-Provence comme j'ai confiance dans l'avenir de

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant