Bianchi loin des yeux mais près du coeur

le
0
Bianchi loin des yeux mais près du coeur
Bianchi loin des yeux mais près du coeur
Ce premier GP de Russie devait être une fête, mais l'ombre de Jules Bianchi plane au dessus du circuit de Sotchi. Pilotes et écuries prendront part à la compétition, dès vendredi, même si tous les esprits sont tournés vers le Japon, où le pilote de Marussia lutte toujours pour sa survie.

A la veille des premiers essais du GP de Russie, rarement l'ambiance n'a été aussi pesante dans les paddocks de F1. Moins d'une semaine après le terrible accident subi par le Français Jules Bianchi, la Formule 1 reprend ses droits à Sotchi, sur un circuit qui accueillera pour la première fois des monoplaces de Formule 1.
Dans une atmosphère chargée d'émotion, plusieurs pilotes se sont présentés, jeudi, en conférence de presse, parmi lesquels Fernando Alonso, Sebastian Vettel ou encore Felipe Massa. Comme attendu la plupart des questions ont tourné autour de Jules Bianchi et plus largement de la sécurité en Formule 1. Si l'avenir de Fernando Alonso est toujours incertain au sein de l'écurie italienne, ses préoccupations sont autres. « Toutes nos pensées sont pour Jules en ce moment » a déclaré le champion du monde espagnol, au nom de l'ensemble des pilotes. « Il n'y a jamais de mots pour décrire ce que l'on ressent lorsque surviennent de tels accidents. C'était un week-end vraiment très dur. Nous sommes prêts à rouler pour lui, on doit rester professionnels autant que possible ». Interrogé sur l'amélioration de la sécurité des pilotes, « le taureau des Asturies » s'est prononcé en faveur des cockpits fermés. « Dans mon cas, j'aurais pu mourir en 2012, si j'avais heurté sa voiture, qui est passée 10 centimètres au dessus de ma tête (ndlr : victime d'un accident, Romain Grosjean avait vu sa voiture décoller puis frôler la Ferrari d'Alonso, dans le 1er tour du GP de Belgique 2012). Il ne faut pas exclure cette possibilité. Les cockpits fermés peuvent nous aider. Ces dernières années, les principaux accidents dans le sport mécanique ont eu pour conséquences des traumatismes crâniens graves ».

 

Ferrari se mobilise

L'écurie Ferrari, dont dépend Jules Bianchi via son académie, a décidé de rendre hommage au pilote lors de ce GP de Russie. Les deux monoplaces d'Alonso et Raikkonnen porteront la mention « #Forza Jules » à l'arrière du fuselage. Cette modification est une première pour la Scuderia, depuis le GP d'Italie 2001. Cette année là, le circuit de Monza avait accueilli une manche des championnats du monde quelques jours après les attentats du 11 septembre à New York. A cette occasion les voitures de l'écurie italienne étaient vierges de toutes publicités et arboraient un museau noir, en signe de deuil.

 

Dimitri Gressard

 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant