BHP paye-t-il assez pour son électricité ?

le
0

(Commodesk) La minière australienne BHP Billiton est mise en cause en Afrique du sud à propos du prix de l'électricité alimentant ses fonderies d'aluminium de Richards Bay (Afrique du sud) et Maputo au Mozambique. L'industriel bénéficierait de tarifs nettement plus favorables que la plupart des clients d'Eskom, l'énergéticien local, représentant une subvention annuelle de 5,5 milliards de rands (510 millions d'euros).

D'après la presse sud-africaine, le prix facturé à BHP (8,8 à 12 centimes par kWh) ne couvrirait pas les coûts de production et de distribution du courant électrique utilisé par l'industriel. La compagnie soutient que ses coûts relèvent du secret industriel, mais elle paierait 10 à 15 centimes par kWh. Les particuliers payaient 41 centimes de Rand par kWh en 2010, et 60 aujourd'hui, d'après le parlementaire Pieter van Dalen qui mène l'offensive contre BHP.

BHP bénéficie d'un traitement privilégié en tant que gros consommateur, puisqu'il emploie 5,7% de l'énergie produite par Eskom, 1100 MWh pour un site, et 845 MWh pour le second. Mais les autres industriels de taille comparables paient 22 à 29 centimes de plus du kWh pour la sécurité de leur approvisionnement, d'après une enquête parlementaire. Les dirigeants d'Eskom affirment que l'industriel a signé un accord de tarification spécial, grâce auquel il ne règle que le quart du coût réel de son électricité, qui revient à 42 centimes du kWh.

La compagnie minière profiterait de contrats signés dans les années 1990 - époque à laquelle Eskom avait des excédents d'énergie à vendre - et dont les tarifs n'ont pas été réajustés. Cependant, les durées de 25 et 32 ans d'approvisionnement à prix fixe consentie à BHP sont inhabituelles, la norme internationale pour ce type de contrat étant de deux à 5 ans. Les contrats BHP courent jusqu'en 2026 et 2028 (en fonction du démarrage effectif des fonderies).

La Cour suprême de Johannesburg a été saisie de la question, après son examen au parlement. L'ex directeur financier d'Eskom, Mick Davis, qui est à l'origine de ces contrats, est devenu depuis CEO d'Xstrata, le propriétaire des unités industrielles concernées.

D'après le directeur stratégie de BHP Billiton, le prix de l'alumine, dont est tiré l'aluminium, et celui de l'électricité représentent environ 75% du prix de l'aluminium. La production d'une tonne d'aluminium nécessite 15 MWh.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant