BHP Billiton réduit sa prévision de production de minerai de fer

le
0
    MELBOURNE, 19 janvier (Reuters) - BHP Billiton 
 BHP.AX  BLT.L  a augmenté sa production de minerai de fer de 1% 
sur un an au cours du trimestre octobre-décembre, une croissance 
freinée par la catastrophe provoquée par la rupture d'un barrage 
minier au Brésil, qui l'a contraint à réduire sa prévision de 
production pour l'exercice à fin juin.  
    La production de pétrole et de gaz du groupe a par ailleurs 
diminué de 5% à 60,2 millions de barils équivalent pétrole par 
jour avec la réduction des pompages de pétrole de schiste aux 
Etats-Unis, conséquence de la chute des cours.  
    BHP Billiton a toutefois maintenu sa prévision de production 
de pétrole pour l'ensemble de l'exercice. 
    Le groupe minier souffre de la chute des cours de l'ensemble 
de ses produits, du pétrole au minerai de fer en passant par le 
cuivre et le charbon, ce qui fait craindre à certains 
investisseurs une réduction du dividende.  
    "Nous continuons de réduire les coûts et nous restons 
concentrés sur l'amélioration saine de nos résultats 
opérationnels pour renforcer la capacité de résistance de nos 
activités", a déclaré le directeur général, Andrew Mackenzie, 
dans un communiqué. 
    Il a ajouté que l'entreprise était attachée à sa note de 
crédit en catégorie d'investissement, signe qu'il pourrait 
diminuer le dividende en cas de baisse marquée des bénéfices. 
    "Dans ce contexte, nous sommes également déterminés à 
protéger notre bilan solide afin de disposer de la flexibilité 
financière nécessaire pour faire face à une volatilité accrue", 
a dit Mackenzie.  
    BHP Billiton a produit 57 millions de tonnes de minerai de 
fer sur octobre-décembre alors que Goldman Sachs tablait sur une 
production de 59,3 millions de tonnes.  
    Le groupe prévoit désormais d'en produire 237 millions de 
tonnes sur l'ensemble de l'exercice en cours, soit 10 millions 
de tonnes de moins que prévu auparavant. 
    La mine de Samarco, au Brésil, exploitée dans le cadre d'une 
coentreprise avec Vale  VALE5.SA , est à l'arrêt depuis la 
rupture d'un barrage en novembre, qui a fait 17 morts.  
    La production de cuivre a diminué de 9% à 400.000 tonnes sur 
le trimestre, conséquence de teneurs en métal en baisse dans la 
mine d'Escondida au Chili, mais Goldman Sachs n'en attendait que 
377.000.  
     
 
 (Sonali Paul; Marc Angrand pour le service français) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant