Bhoutan train

le
0
Bhoutan train
Bhoutan train

C'est le conte de fées de 2015 sur la planète football : le Bhoutan, une des nations les plus fascinantes et exemplaires au monde, a débuté l'année 2015 à la dernière place du classement FIFA, mais s'est offert le Sri Lanka au premier tour de qualification du Mondial 2018. La folle aventure se poursuit ce jeudi à Hong-Kong avant de recevoir le voisin chinois dans quelques jours dans son incroyable stade national perché à 2 600 mètres d'altitude.

Avant de parler de la sélection du Bhoutan, il faut forcément d'abord rappeler brièvement ce qu'est le Bhoutan. Car on ne parle pas là de l'équipe nationale de n'importe quel pays, mais d'un petit joyau, préservé à la fois par les contreforts de l'Himalaya et par un système institutionnel et politique unique au monde, basé sur un principe génial : le bonheur national brut (BNB), qui vient se substituer à la classique valeur produit national brut (PNB). Pour faire très rapide, ce royaume d'à peine 750 000 habitants fonctionne selon quelques grandes valeurs édictées dans les années 70 : développement économique et bonne gouvernance responsables – bien insister sur le terme de "responsable" –, sauvegarde de l'environnement et promotion de la culture locale. Des valeurs qui impliquent une forme d'isolationnisme volontaire et aucunement subie, ce qui place le Bhoutan à l'extrême opposé d'un autre pays d'Asie en termes d'éloignement au monde : la Corée du Nord. Le BNB est un indicateur exigeant et fragile, qui implique par exemple de demander 250 dollars par jour à chaque touriste visitant le pays, en échange de quoi son hébergement et ses déplacements à l'intérieur du pays sont pris en charge. Jusqu'à il y a une petite vingtaine d'années, le Bhoutan ne s'était pas non plus équipé pour que ses habitants puissent capter la télévision. Une manière comme une autre de ne pas trop s'exposer au monde et d'essayer de préserver au maximum les rites et coutumes traditionnels

Dans le giron FIFA seulement depuis 2000


C'est là qu'on en arrive au football. Sans télévision, difficile de constater que le monde entier ou presque pratique un tel sport. Difficile pour ses quelques rares pratiquants d'observer comment manier cette sphère ronde sur un rectangle vert, dans un pays où la discipline reine reste le tir à l'arc. C'est la raison pour laquelle le tout premier ersatz d'équipe nationale du Bhoutan de football n'apparaît que très tardivement, en 1982, sous la forme d'une première timide participation à un tournoi régional non reconnu, au Népal voisin. C'est la raison pour laquelle ce n'est qu'en 2000 que le Bhoutan a intégré le giron de la FIFA. C'est la raison pour laquelle, enfin, la sélection occupait la dernière place du classement FIFA au début de l'année 2015 : 209e sur 209 ! Son dernier match remontait alors à une opposition face au Sri Lanka en septembre 2013, perdue 2-5. Près d'un an et demi…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant