BFT IM voit des opportunités dans l'inflation américaine, le crédit européen et la santé

le
0

(AOF) - Inflation américaine, crédit européen et secteurs de la santé et de l'industrie. BFT Investment Managers a détaillé son cocktail gagnant pour profiter des opportunités qui ont surgi sur les marchés suite à l'élection de Donald Trump aux Etats-Unis. "Aux États-Unis, la tendance baissière des taux observée depuis deux ans semble en revanche toucher à sa fin. C’est un ajustement de marché qui fait naître beaucoup d’incertitudes. Il nous paraît ainsi judicieux de s’exposer aux placements obligataires américains indexés sur l’inflation", conseille Laurent Gonon, directeur de la gestion Taux de BFT.

Cette classe d'actifs est d'autant plus attractive que la politique promise par le nouveau président américain a toutes les chances de soutenir l'inflation.

De notre côté de l'Atlantique, les gérants de BFT IM restent "très favorables à la thématique du crédit européen, protégé par des fondamentaux solides et le programme CSPP (achat de titres de dettes d'entreprises) de la BCE. Des opportunités existent sur le marché du High Yield".

Enfin, du côté des actions, Fabrice Masson, directeur de la gestion Actions de BFT IM, recommande de profiter de la récente baisse des valeurs du secteur de la santé. "La sous-performance récente des valeurs de la santé, liée aux craintes de plafonnement des prix des médicaments par une administration Clinton, incite à redevenir positif sur le secteur. De même, la relance des programmes d'infrastructures devrait profiter aux valeurs industrielles ainsi qu'aux valeurs pétrolières", explique le gérant.

Plus globalement, les baisses d'impôts promises par le candidat républicain victorieux pourraient impacter favorablement les valeurs liées à la consommation. En revanche, les valeurs liées aux énergies renouvelables n'ont rien à attendre de la part de la future Administration, selon BFT IM.

Par ailleurs, "une remontée des taux américains aurait un impact négatif sur les valeurs à duration longue comme l'immobilier et les télécoms. Une pondération équilibrée entre les valeurs cycliques et les valeurs défensives, alliée à une prise de risque modérée, s'impose. Enfin, la mise en place de mesures protectionnistes constituerait un élément préjudiciable pour les marchés émergents dans leur ensemble", détaillent les gérants.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant