BFM TV: Weill refuserait le gros chèque de TF1

le
0
INTERVIEW - Alain Weill, PDG du groupe NextRadioTV, est l'invité du Buzz Média Orange-Le Figaro .

Au lendemain de l'adoption de la loi audiovisuelle, le fondateur de BFMTV se bat pour éviter l'irruption d'une troisième chaîne gratuite d'information sur la TNT.

LE FIGARO. - La loi audiovisuelle est adoptée avec son «amendement LCI». Quels recours allez-vous faire?

Alain WEILL. - Nous déposerons plusieurs recours. Auprès du Conseil d'État si le Conseil supérieur de l'audiovisuel prend la décision d'autoriser LCI à basculer en gratuit, et devant les autorités européennes. C'est une question de principe, car je considère que cet amendement est un recul considérable dans la régulation audiovisuelle en France. C'est la première fois que l'on met de côté un principe sacré qui est celui de l'appel à candidatures pour l'attribution d'une chaîne de la TNT.

Cet amendement est incohérent venant de ceux-là mêmes qui disaient auparava...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant