Béziers : Robert Ménard fait voter un projet de référendum sur l'accueil de migrants

le , mis à jour à 13:19
0
Béziers : Robert Ménard fait voter un projet de référendum sur l'accueil de migrants
Béziers : Robert Ménard fait voter un projet de référendum sur l'accueil de migrants

Malgré les altercations qui ont précédé le conseil municipal, les élus de Béziers ont adopté mardi soir un projet de référendum sur l'accueil de migrants pas la municipalité. Au terme d'un long débat, 36 membres du conseil municipal se sont déclarés en faveur du référendum, cinq contre, tandis que sept n'ont pas pris part au vote. 

 

Ce mercredi, la préfecture de l'Hérault a indiqué qu'elle allait saisir prochainement le tribunal administratif, en référé, pour contester ce projet du maire de Béziers.

 

Avant le début du conseil, Robert Ménard, maire affilié Front national de Béziers, avait annoncé qu'il maintenait son projet. Et ce alors que le préfet de l'Hérault, Pierre Pouëssel, l'avait «invité» dans une lettre à «retirer l'ordre du jour de cette délibération». Le préfet rappelait que le conseil municipal «ne peut empiéter sur les compétences de l'Etat, ce qui est le cas en l'espèce». «Je me dois dès à présent de vous indiquer que si cette délibération venait à être adoptée, je serais conduit à en demander la censure par le juge administratif par la voie d'un référé-suspension», prévenait-t-il. 

 

En effet, si le conseil municipal s'est bien prononcé en faveur de ce référendum, le projet a peu de chance de voir le jour. Le tribunal administratif a par le passé déjà retoqué le projet d'une «garde biterroise» ou du test ADN des chiens. 

Lire aussi >>  Béziers : la nouvelle charge anti-migrants du maire Robert Ménard

 «Pour aller jusqu'au bout des choses, je vais maintenir le référendum et j'irai moi-même le défendre s'il le faut contre l'Etat», a déclaré Robert Ménard lors d'une conférence de presse donnée avant le conseil. «Non, je ne suis pas prêt à recevoir des migrants dans ma ville». 

 

Mardi 18 octobre au soir, les forces de l'ordre sont venus évacuer les manifestants de l'enceinte de l'Hôtel de ville de Béziers. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant