Béziers : Marion Maréchal-Le Pen claque la porte de la réunion de Robert Ménard

le , mis à jour à 14:54
4
Béziers : Marion Maréchal-Le Pen claque la porte de la réunion de Robert Ménard
Béziers : Marion Maréchal-Le Pen claque la porte de la réunion de Robert Ménard

Entre Robert Ménard, le maire de Béziers (Hérault) et Marion Maréchal-Le Pen, rien ne va plus. La jeune députée FN du Vaucluse a quitté les journées de Béziers organisées ce week-end par le maire élu en 2014 avec le soutien du Front National. Marion Maréchal Le Pen n'a pas du tout apprécié les propos de Robert Ménard qui a affirmé ce samedi matin que ce grand rassemblement des droites n'avait pas vocation à être un «marchepied» pour le FN.

 

Un manque de loyauté aux yeux de la nièce de Marine Le Pen qui dès vendredi soir prevenait : «Je ne suis pas là pour inaugurer un parti concurrent». Et de menacer de s'en aller le cas écheant. C'est donc fait.

«L'idée c'est : On veut vos voix et pas vos gueules»

«Il y a une erreur politique majeure et historique de Robert Ménard de partir dans des mouvements dont on sait qu'ils sont voués à l'échec électoral», a affirmé Marion Maréchal-Le Pen à l'AFP. «L'idée c'est : On veut vos voix et pas vos gueules. Il faut que ces gens-là se rendent compte que le FN est incontournable. Il y a un certain nombre de personnes qui sont dans des réflexes politiques sectaires», a accusé la députe du Vaucluse.

 

«Manifestement, il y avait un quiproquo: il semblerait que nous ne partageons pas la même stratégie avec M. Ménard. Dans le cadre de la Ve, les partis sont incontournables, on peut le déplorer, en déplorer les carences... Mais je considère aujourd'hui que le seul parti politique qui a le potentiel pour vaincre et appliquer des idées différentes, c'est le FN», a soutenu la nièce de Marine Le Pen. «La vraie droite, identitaire et souverainiste, c'est le Front national. Le plus efficace pour que ce socle soit appliqué, c'est le FN», a encore martelé Marion Maréchal-Le Pen.

 

«Ménard explique qu'il ne souhaite pas être le marchepied du FN, mais c'est dommage, car le FN si je me souviens bien a été son marchepied», a-t-elle encore dénoncé ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 2445joye il y a 6 mois

    g.joly1, venez donc à un des repas qu'organise le FN et vous verrez que la gamelle est loin d'être bonne. C'est même un sacerdoce que d'y participer, dans ces gargotes auquel son manque de moyens financiers le confine. Quand en comparaison on voit à la télé les agapes du PS ou de LR, ça fait saliver.

  • frk987 il y a 6 mois

    Joly parle donc de choses que tu connais, mais pour l'ED, y a que les journaleux et toi pour faire l'amalgame entre l'ED et le FN. Le FN est un parti populiste poujadiste, opportuniste et démagogique (il n'est pas le seul, le PS c'est pareil), tu consultes Google et tu verras que ça n'a strictement rien à voir avec l'ED.

  • g.joly1 il y a 6 mois

    L'extrême droite se déchire toujours dès que la gamelle est bonne. Continuez !

  • phili646 il y a 6 mois

    Ménard est dans le vrai lorsqu'il évoque la sortie de l'Euro, outre les idées border line du FN l'abandon de la monnaie commune serait une erreur tragique pour l'économie du pays. Le FN est enfermé dans un dogme qui ne lui permettra pas d'accéder au pouvoir. Merci Philipot !!!