Beyrouth frappée par un attentat à la voiture piégée

le
0
Un général des renseignements a été tué dans l'explosion d'une voiture piégée, qui a fait 8 morts dans le quartier chrétien.

Une voiture piégée a explosé en plein c½ur de Beyrouth, vendredi vers 15 heures, tuant le chef de la section des renseignements des Forces de sécurité intérieure (FSI). Le général Wissam al-Hassan circulait dans une voiture banalisée dans une ruelle de l'un des centres les plus animés de la capitale. Le quartier de la place Sassine, à Achrafié, à la fois résidentiel et commercial, fourmille de monde à cette heure qui correspond à celle de la sortie des écoles. Le bilan est lourd: au moins huit morts et 86 blessés.

L'identité de la cible de la voiture piégée a été connue plus de quatre heures après l'explosion. Proche de l'ancien premier ministre Saad Hariri, le général Wissam al-Hassan était un homme clé dans le paysage politico-sécuritaire et confessionnel qui oppose alliés et rivaux libanais de la Syrie. Il était pressenti pour prendre la tête des Forces de sécurité intérieure, un poste réservé à la communauté sunnite.

Dès l'annonce de sa m

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant