Bettencourt-Sept des huit condamnés font appel

le , mis à jour à 13:24
0

BORDEAUX, 9 juin (Reuters) - Sept des huit personnes condamnées le 28 mai dernier dans le volet abus de faiblesse au détriment de Liliane Bettencourt ont fait appel, seul l'homme d'affaires Stéphane Courbit y ayant renoncé, a indiqué mardi le parquet de Bordeaux. Stéphane Courbit a écopé d'une amende de 250.000 euros pour avoir obtenu de l'héritière de L'Oréal un investissement de 143 millions d'euros dans une de ses entreprises de la holding Lov Group Industrie. A la veille du procès, en janvier dernier, il s'était engagé dans un protocole d'accord avec la tutelle de la milliardaire à rembourser la totalité de la somme. L'ancien ministre UMP Eric Woerth a été le seul relaxé. Parmi ceux qui ont fait appel figure le photographe François-Marie Banier, condamné à une peine de trois ans de prison, dont six mois avec sursis, et 350.000 euros d'amende, ainsi qu'à 158 millions d'euros de dommages et intérêts. Patrice de Maistre, ancien gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt, condamné à trois ans de prison dont un an avec sursis et 250.000 euros d'amende, a aussi fait appel. Aucun appel n'a été interjeté pour le deuxième volet de l'affaire, celle du trafic d'influence, au terme duquel Eric Woerth et Patrice de Maistre avaient été relaxés. (Claude Canellas, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant