Bettencourt : Sarkozy prend les devants

le
0
Le président sortant a envoyé au juge son agenda 2007 pour contrer l'idée de rencontres « secrètes» chez l'héritière.

Nicolas Sarkozy ne s'est rendu qu'une seule fois, de façon tout à fait officielle, au domicile des Bettencourt à Neuilly durant la campagne présidentielle de 2007: c'est ce que veut prouver son avocat, Thierry Herzog, alors que l'ancien président de la République vient de perdre son immunité pénale. Le conseil de Nicolas Sarkozy, un proche de longue date - il a notamment conseillé le couple dans l'affaire du SMS de Cécilia - a choisi une stratégie offensive, à l'inverse de celle suivie par Jacques Chirac à la fin de son mandat présidentiel. À travers une lettre de 7 pages, révélée par le JDD, adressée au juge d'instruction bordelais Jean-Michel Gentil, Thierry Herzog entend démonter l'idée selon laquelle son client se serait rendu au domicile des milliardaires pour de prétendus rendez-vous secrets ayant pour but l'éventuel financement illicite de sa campagne. Plusieurs témoins entendus par le juge ont en effet semblé accréditer la thèse de rencontres destin

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant