Bettencourt : non-lieu pour Nicolas Sarkozy

le
0
Le juge Gentil a suivi les réquisitions du procureur de la République. L'affaire est close pour l'ancien chef de l'État.

«Non lieu»: c'est par ces deux mots que s'achève l'affaire Bettencourt pour Nicolas Sarkozy. Le juge Gentil et les deux magistrates cosaisies ont décidé de renvoyer la quasi-totalité des mis en examen devant le tribunal correctionnel, à l'exception de l'ancien chef de l'État. Après une année de confrontation, le magistrat instructeur a ainsi entériné l'insuffisance des charges pesant contre l'homme politique. Le juge Gentil a finalement suivi les réquisitions du procureur de la République concernant le plus médiatique de ses mis en cause, Nicolas Sarkozy.«En décidant d'un non-lieu, la justice vient de me déclarer innocent dans le dossier Bettencourt», a commenté l'ancien chef de l'État lundi en fin d'après-midi sur sa page Facebook.

Il était poursuivi, ainsi que onze autres personnes, pour «abus de faiblesse». Avec l'ancien ministre É...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant