Bettencourt : les explications de Courbit

le
0
INTERVIEW - Le patron de Lov Group considère sa relation avec l'héritière de L'Oréal comme un partenariat de long terme.

LE FIGARO. - L'investissement de 143 millions d'euros réalisé par Liliane Bettencourt dans votre groupe se trouve au cœur d'une nouvelle confrontation familiale. Comment êtes-vous entré en contact avec l'héritière de L'Oréal ?

Stéphane COURBIT. - Le processus a démarré l'été dernier. Nous voulions avoir la capacité financière de saisir d'éventuelles opportunités, mais sans recourir à l'endettement. Nous avons mandaté la société Triago (société spécialisée dans la levée de fonds, NDLR) qui nous a présenté une dizaine de candidats. Nous cherchions un partenaire stable, qui puisse s'inscrire dans la durée, comme c'est le cas des grandes familles avec lesquelles nous avons déjà conclu des accords, Agnelli, Louis-Dreyfus, Bolloré ou Arnault. À l'automne, Pascal Wilhelm (NDLR: le protecteur et conseil de l'héritière de L'Oréal) m'a parlé de Liliane Bettencourt et de son souhait d'investir. Il m'a présenté le responsable des investissements de M

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant