Bettencourt : les deux camps veulent la fin de l'enquête

le
0
Me Wilhelm pour la mère et Me Metzner pour la fille plaideront en ce sens lundi à Bordeaux.

Une fois n'est pas coutume : les défenseurs de Liliane Bettencourt et de sa fille plaideront lundi au tribunal de Bordeaux dans le même sens... ou presque. Les deux parties estiment que la procédure est entachée de nullités. Grâce à leurs efforts conjoints, l'enquête sur l'une des affaires les plus médiatiques de la décennie pourrait bien s'arrêter là, ou se trouver brusquement vidée de l'essentiel de son contenu. Depuis que les deux camps ont signé un traité de paix, le dossier, dépaysé de Nanterre à Bordeaux, a déjà perdu ses acteurs principaux, ces deux femmes liées par une histoire familiale complexe et l'avenir du fleuron français de la cosmétique, L'Oréal. Restent toutefois quelques «seconds rôles» dont l'avenir n'est pas encore scellé - comme Éric Woerth.

Toutefois, bien que la mère et la fille se soient réconciliées en grande pompe, les stratégies développées par les deux ténors qui les représentent divergent encore. Le pénaliste Oliv

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant