Bettencourt : le recours au petit-fils 

le
0
La milliardaire demande au juge de ne pas confier sa tutelle à sa fille.

Liliane Bettencourt et sa fille ont jusqu'au 18 novembre pour tenter un ultime dialogue. C'est la date butoir qu'a fixée, vendredi, le premier président de la cour d'appel de Versailles, sollicité par l'avocat de Liliane Bettencourt. L'héritière de L'Oréal a insisté vendredi pour ne pas dépendre de sa fille, avec laquelle elle est en conflit ouvert depuis plusieurs années maintenant. Son conseil Jean-René Farthouat a demandé au juge que la mesure de tutelle imposée le mois dernier à sa cliente soit entièrement confiée à Jean-Victor, l'un de ses deux petits-fils. Le 17 octobre dernier, le juge des tutelles de Pontoise, estimant que Liliane Bettencourt n'était plus en possession de ses facultés mentales, avait en effet décidé de placer la gestion de ses biens et de son patrimoine sous la responsabilité de sa fille et de ses deux petits-fils, et chargé l'aîné des deux, Jean-Victor Meyers, spécialement des décisions visant la vie quotidienne de sa grand-mère.

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant