Bettencourt : la justice propose une médiation

le
0
Déposée par l'héritière de L'Oréal, la demande de suspension de la mesure de tutelle est étudiée vendredi. Liliane Bettencourt a demandé que ce soit son petit-fils, Jean-Victor qui soit son seul tuteur.

La justice tente une dernière fois de rétablir le dialogue entre Liliane Bettencourt et sa fille, en proposant une conciliation. En début d'après-midi, vendredi, la cour d'appel de Versailles doit étudier une éventuelle suspension du placement sous tutelle de Liliane Bettencourt, demande déposée par son avocat, Jean-René Farthouat. Dans cette perspective, le juge a tâté le terrain auprès des deux camps, afin de savoir si la mère et la fille seraient prêtes à une conciliation - le magistrat se proposant de mener cette démarche. Dès vendredi matin, Liliane Bettencourt a demandé à la justice un aménagement de sa mise sous tutelle pour que seul son petit-fils Jean-Victor Meyers soit désigné comme son tuteur, a annoncé son avocat à l'AFP.

La situation est si tendue que jeudi, c'est par l'intermédiaire de l'avocat de la fille que le défenseur de la mère a reçu un certificat médical lui annonçant que sa propre cliente, Liliane Bettencourt, ne serait pas présente

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant