Bettencourt : Courbit placé en garde à vue

le
0
L'avocat Pascal Wilhelm, ex-mandataire de Liliane Bettencourt, et l'homme d'affaires Stéphane Courbit sont interrogés dans l'enquête sur un abus de faiblesse au détriment de l'héritière de L'Oréal.

Ils se savaient tous les deux dans l'½il du cyclone: Pascal Wilhelm, avocat d'affaires et ex-mandataire de Liliane Bettencourt, ainsi que l'entrepreneur Stéphane Courbit, célèbre patron d'Endemol puis de LOV Group, ont été placés lundi en garde à vue, à Paris. Alain Thurin, ex-infirmier de l'héritière de L'Oréal, considéré comme très proche de la milliardaire, mais aussi du «clan» opposé à la fille de Liliane Bettencourt, a également été convoqué à la brigade financière ce jour, dans le cadre lui aussi de l'enquête menée par les juges bordelais pour abus de faiblesse éventuel à l'égard de Liliane Bettencourt.

Au c½ur de ces interrogatoires, les conditions de l'investissement de 143 millions d'euros réalisé par Liliane Bettencourt, via son mandataire Pascal Wilhelm, dans LOV Group. Cette opération a été d'emblée critiquée par Françoise Bettencourt Meyers, comme contraire à la culture familiale, la société de Stéphane Courbit étant notam

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant