Bettencourt aurait retiré 4 millions d'euros en Suisse en 2007-9

le
6

PARIS (Reuters) - La justice française a découvert des retraits en espèces en Suisse de quatre millions d'euros au total entre 2007 et 2009 effectués au nom de l'héritière de L'Oréal Liliane Bettencourt, écrit l'hebdomadaire Marianne sur son site internet.

Sont inclus deux retraits de 400.000 euros chacun au premier semestre de 2007, au moment de la campagne présidentielle.

Les juges d'instruction bordelais ont obtenu cette information de la justice suisse par une "commission rogatoire internationale" (demande d'aide) à la Suisse, selon Marianne.

Ces juges enquêtent sur la fortune Bettencourt pour "abus de faiblesse" étant aujourd'hui établi qu'elle souffre de démence depuis 2006. Ils sont aussi saisis pour "trafic d'influence" et "financement illicite de parti politique", en raison de soupçons déjà apparus de versements illégaux au profit de la campagne de Nicolas Sarkozy, dont les comptes ont déjà été saisis.

La première arrivée d'argent liquide détectée en Suisse a eu lieu début février 2007 et a été réalisée par des intermédiaires qui devraient être entendus sous peu, écrit Marianne. La seconde aurait été réalisée entre les deux tours de l'élection présidentielle.

L'ancien ministre UMP Eric Woerth, qui fut trésorier de l'UMP et de la campagne Sarkozy, a été mis en examen le 9 février pour "recel" de 150.000 euros qui auraient financé la campagne de l'actuel chef de l'Etat en 2007.

Les poursuites portent sur un versement supposé de 150.000 euros en espèces par Patrice de Maistre, à l'époque gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt.

Selon des dépositions de Claire Thibout, ex-comptable de Liliane Bettencourt, cet argent, retiré selon elle pour partie en Suisse et pour partie en France, aurait été destiné, aux dires de Patrice de Maistre, à financer la campagne électorale de Nicolas Sarkozy en 2007.

L'enquête de police a en outre montré que de fréquents retraits en liquide étaient réalisés au nom de Liliane Bettencourt, 15e fortune mondiale, dans des banques françaises, pour des montants de plusieurs centaines de milliers d'euros par mois. La destination de cet argent est inconnue.

Le juge d'instruction bordelais Jean-Michel Gentil a conduit lundi une perquisition au domicile de Liliane Bettencourt à Neuilly-sur-Seine, en son absence, dans le but de saisir des fichiers mémorisés dans un ordinateur. L'héritière est sous tutelle de sa fille et de ses enfants depuis octobre dernier.

Thierry Lévêque, édité par Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • chatnour le mercredi 14 mar 2012 à 23:14

    Pour elle, c'est juste de "l'argent de poche" ! De toutes manières, d'accord avec vous, M6437502, vraiment pas de quoi faire le buzz pour une telle somme !

  • sadosky2 le mercredi 14 mar 2012 à 17:41

    OH !!! I'm chocking !!

  • bigot8 le mercredi 14 mar 2012 à 16:52

    encore heureux que l on a des vaches a lait de luxe pour payer des impots ! car la gauche caviar elle vit a Bruxelles...!depuis 81

  • M4220692 le mercredi 14 mar 2012 à 16:25

    Dur dur, plus de super mamie cette année.

  • M6437502 le mercredi 14 mar 2012 à 16:15

    Sans doute pour financer des parties de pocker.Pocker menteur bien entendu.De toutes façons,ce n'est pas une somme importante,je ne vois pas pourquoi cela soulève autant de commérages.

  • a.guer le mercredi 14 mar 2012 à 16:11

    Elle aurait mieux fait d'attendre : le cours de change est bien plus favorable aujourd'hui ... LOL !