Bethléem réserve un accueil glacial à Barack Obama

le
0
Le chef d'État américain a visité la basilique de la Nativité. Sa visite n'a pas duré plus de 30 minutes.

Son hélicoptère cloué au sol par une violente tempête de sable, Obama a dû se rendre en voiture à Bethléem, dernière étape de sa visite de trois jours en Israël et dans les Territoires palestiniens. Le président américain a donc franchi par la route le mur qui sépare la ville palestinienne de Jérusalem, ou la barrière de sécurité, selon l'appellation officielle israélienne. Mais sa visite n'a pas duré plus de 30 minutes. Obama ne s'est rendu que dans la basilique de la Nativité, et n'a pas rencontré de Palestiniens de Bethléem. «Il ne vient pas voir des terroristes», ironise une dame chrétienne en regardant les préparatifs d'une incursion présidentielle évoquant plus un raid militaire qu'une visite touristique.

La place de la Mangeoire, devant la basilique, avait été interdite, et les accès étaient bouclés par un important déploiement de forces de sé...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant