Betclic n'apprécie pas le scandale autour de Karabatic

le
0
Le sponsor du joueur de Montpellier a suspendu la visilibité publicitaire de son ambassadeur, un peu trop sulfureux. Ce n'est pas une première : en temps de crise les marques veulent optimiser leur sponsoring sportif.

Trop c'est trop. C'est ce que vient d'apprendre à ses dépens Nikola Karabatic, le handballeur montpelliérain dont le nom ressort dans l'affaire des paris suspects sur le match Montpellier-Cesson du 12 mai. Après un plateau de télévision saccagé pour cause de victoire trop arrosée, un de ses sponsors, l'opérateur de paris en ligne Betclic s'est cette fois ému plus profondément du parfum de scandale entourant le joueur.

La sanction est donc tombée: le tout récent champion olympique de Londres n'apparaîtra plus dans les publicités de son sponsor. Son image a même été retirée du site, où il partageait l'affiche avec d'autres ambassadeurs du spécialiste des paris en ligne: notamment l'ex-international de football Marcel Desailly et le basketteur des Spurs Tony Parker. Ce n'est pas la première fois qu'un sponsor sanctionne les écarts de conduite de porte-drapeaux un peu trop sulfureux. Car en tant de crise, être ambassadeur d'une marque ne souffre d'aucun écart.

Un mil...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant