Besson enrôle Renault dans le cinéma

le
0
EuropaCorp signe un contrat de trois ans avec le constructeur.

«C'est le mariage de deux mondes» , insiste Christophe Lambert. Le publicitaire, ancien patron de BBDO et Publicis France nommé début juillet directeur général d'EuropaCorp, est convaincu que le contrat inédit entre la so­ciété de production de Luc Besson et le constructeur automobile ­Renault va redessiner «les relations futures de l'industrie du divertissement avec les annonceurs». Le studio va concevoir et produire durant les trois prochaines années un «programme de contenus» mettant en valeur la gamme de véhicules électriques (Zoé, Kangoo, Twizy et Fluence), «zéro émission» (ZE), que Renault commercialisera dès l'année prochaine.

«Ce projet industriel est pour ­Renault un réel enjeu global de ­marque avec un nouveau système de ­valeurs préfigurant un changement profond de société» , relève Christophe Lambert. «Après le ­lancement de la nouvelle signat ure de ­Renault en septembre 2009, "Changeons de vie, changeons l'automobile", q

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant