Besoin de capital probable pour UBS et Credit Suisse

le
0
UBS ET CREDIT SUISSE POURRAIENT DEVOIR LEVER DES CAPITAUX SUPPLÉMENTAIRES
UBS ET CREDIT SUISSE POURRAIENT DEVOIR LEVER DES CAPITAUX SUPPLÉMENTAIRES

ZURICH (Reuters) - La Banque nationale suisse (BNS) a déclaré jeudi que les deux premières banques du pays, à savoir UBS et Credit Suisse, devraient vraisemblablement lever chacune 10 milliards de francs (9,2 milliards d'euros) de capitaux supplémentaires pour respecter les nouvelles normes d'endettement.

Elle estime, dans son rapport annuel sur la stabilité financière, qu'elles peuvent pour l'essentiel assumer cette nouvelle exigence en émettant des obligations convertibles CoCo (contingent convertible bonds) dans la mesure où toutes deux sont pratiquement en conformité avec la règle de fonds propres définie par un ratio CET1 de 3,5%.

Le gouvernement a fixé le mois dernier les règles définitives gouvernant les banques d'importance systémique, établissant un ratio de levier de 5% pour UBS et Credit Suisse, à atteindre d'ici la fin de 2019, dont 3,5% au moins doivent être constitués de fonds propres durs de qualité supérieure CET1.

La banque centrale estime que ces nouvelles normes pour ses deux principaux établissements financiers mettent la Suisse en pointe pour ce qui concerne la "capacité réglementaire d'absorption des pertes".

Elle observe qu'UBS et Credit Suisse ont encore amélioré la situation de leurs fonds propres durant l'année écoulée à la fois du point de vue du ratio de capital pondéré du risque et de celui du ratio de levier.

La BNS doit par ailleurs rendre sa décision de politique monétaire à 7h30 GMT.

UBS et Credit Suisse n'ont fait aucun commentaire dans l'immédiat.

(Joshua Franklin, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant