Bertrand, une cantonale pour lancer une carrière

le
0
LEUR PREMIÈRE CAMPAGNE - À 32 ans, l'adjoint au maire de Saint-Quentin s'est imposé face à la députée socialiste, un an seulement après la dissolution de 1997.

Nous sommes en 1998. La droite est encore sonnée après la victoire surprise du PS aux législatives anticipées de 1997. À Saint-Quentin (Aisne), le jeune espoir du RPR s'appelle Xavier Bertrand. À 32 ans, il n'affiche pas d'autre ambition que municipale. Depuis 1995, il est l'adjoint au maire, Pierre André, mais n'a pas connu l'épreuve du suffrage universel sous son nom. Xavier Bertrand rêve de devenir maire, un jour, mais «ne pense pas encore à une carrière nationale». Militant RPR depuis l'âge de 16 ans, il se voit enfin offrir la possibilité de se présenter à une élection locale. Le sénateur de l'Aisne Jacques Braconnier, son parrain en politique, dont il a été le conseiller parlementaire en 1992, ne se représente pas dans l'un des deux cantons de la ville. Il lui propose naturellement de prendre sa succession. «C'est la première élection sur mon nom et je ne m'en rends pas compte tout de suite, mais ce sera pour moi une élection clé», se souvient Xavier

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant