Bertrand Delanoë rend les berges aux piétons

le
0
Bertrand Delanoë rend les berges aux piétons
Bertrand Delanoë rend les berges aux piétons

Un air de Paris-Plages toute l'année? Ce matin, le maire de Paris, Bertrand Delanoë, inaugure les voies sur berge piétonnes de la rive gauche. Comme Lyon et Bordeaux, la capitale a décidé de reconquérir les berges de son fleuve et d'en faire un lieu de vie. Les 2,3 km de voies qui relient le musée d'Orsay et le pont de l'Alma sont fermés à la circulation et transformées en espace de détente pour piétons et cyclistes. Il aura fallu un peu plus de trois ans pour mener à terme ce projet qui transforme une autoroute urbaine, empruntée par 2000 voitures aux heures de pointe, en lieu de promenade. La droite parisienne, avançant que l'interdiction de circuler engendre des embouteillages monstres, a mis des bâtons dans les roues de la Ville. Le Premier ministre François Fillon, qui briguait alors la mairie de Paris, avait mis son veto au projet, ralentissant de plusieurs mois le réaménagement du site. Le sujet ne manquera pas d'animer le débat lors des municipales l'an prochain.

Au-delà des aménagements pérennes accessibles dès 9 heures ce matin et tout au long de l'année, jour et nuit, le site vivra aussi au rythme des animations culturelles et artistiques qui seront proposées chaque saison. Un grand emmarchement devant le musée d'Orsay permettra au public d'assister à des spectacles organisés sur la Seine.

Pour les enfants. Tipis à louer pour des goûters d'anniversaire, grand mur d'ardoise pour dessiner, murs d'escalade et jeux au sol : les bambins seront à l'honneur sur les bords de Seine.

Pour les sportifs. Que vous soyiez adepte des sports doux comme le yoga et le taï-chi, ou au contraire avide de performances, vous trouverez entre le pont des Invalides et le pont de l'Alma toutes les structures nécessaires pour pratiquer votre activité sportive préférée : piste d'athlétisme, espace zen, mur de varape? Des coachs seront présents le week-end pour épauler les amateurs.

Pour les amoureux ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant