Bertrand Delanoë n'est «pas triste» de quitter la mairie de Paris

le
2
Bertrand Delanoë n'est «pas triste» de quitter la mairie de Paris
Bertrand Delanoë n'est «pas triste» de quitter la mairie de Paris

Treize ans après avoir arraché de haute lutte la capitale à la droite, le maire socialiste Bertrand Delanoë présidait ce lundi son dernier Conseil de Paris. Ågé de 63 ans et adepte du non-cumul des mandats, il avait promis dès 2007 de ne pas briguer un troisième mandat en 2014.

«Je n'ai aucune nostalgie, aucune tristesse, j'ai plein de joie dans le coeur. Parce que c'est Paris. Parce que cette ville mérite tous les enthousiasmes, mérite tous les élans d'amour, mérite de travailler, mérite qu'on donne tout», a-t-il déclaré en concluant une séance très allégée, au cours de laquelle se sont succédé les hommages de la majorité et de l'opposition.

Standing ovation

Évoquant très brièvement son bilan, Bertrand Delanoë a une nouvelle fois souligné qu'il y avait «125.000 Parisiens de plus» qu'en 2001, 16.000 familles, 31.000 jeunes. 

«Les Parisiens m'ont fait l'honneur de me faire confiance en 2001 et en 2008. Je crois que je n'ai jamais rien reçu de plus grand, de plus noble, de plus exigeant», a-t-il poursuivi. Le maire PS de Paris a salué les anciens maires RPR Jacques Chirac et Jean Tiberi, ainsi que ses adversaires malheureux de 2001 et 2008 Philippe Séguin et Françoise de Panafieu. Il a aussi rendu hommage à ceux qui comme lui vivaient «leurs derniers instants... de conseiller de Paris». 

Elus de droite comme de gauche se sont levés à la fin du discours du maire pour l'applaudir, à l'exception du président de la fédération UMP Philippe Goujon. Une réaction que n'a pas manqué de noter sur Twitter Bruno Julliard, adjoint à la culture. Présente au cours des débats, la maire UMP du VIIe arrondissement, Rachida Dati, s'était quant à elle absentée.

Philippe Goujon, sectaire et goujat, est le seul elu du Conseil de Paris a ne pas rendre hommage a Bertrand Delanoe pour sa dernière séance.? Bruno Julliard (@BrunoJulliard) 10 Février 2014

Sur Twitter, de nombreux conseillers de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7093115 le lundi 10 fév 2014 à 17:23

    Nous aussi on n'est pas triste....

  • pleprise le lundi 10 fév 2014 à 17:17

    Ben nous on est bien contents qu'il se tire !