Bersani prié de former un gouvernement

le
0
Le chef de file du Parti démocrate italien va devoir trouver une majorité au sein d'un Parlement très morcelé.

L'heure de Pier Luigi Bersani a sonné. Un mois après les élections des 24 et 25 février, il appartient au leader du Parti démocrate (centre gauche) de former un gouvernement susceptible d'obtenir la confiance du Parlement. À l'issue de consultations politiques qui ont duré deux jours, le président de la République, Giorgio Napolitano, lui a confié vendredi soir un mandat «exploratoire».

Pour le chef de la coalition arrivée en tête aux élections avec 29,5 % des voix et près de dix millions de suffrages, il n'y a pourtant guère lieu de se réjouir. Il mesure combien la porte est étroite. À la Chambre des députés, la coalition de gauche dispose certes d'une majorité confortable: 345 députés sur 630. Mais ce n'est pas le cas au Sénat, où il lui manque 35 sièges (sur 315) pour qu'un passage sans encombre lui soit garanti. Il dispose de deux ou trois j...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant