Bernard Thibault fustige le bilan anti-social de Nicolas Sarkozy

le
5
BERNARD THIBAULT FUSTIGE LE BILAN ANTI-SOCIAL DE NICOLAS SARKOZY
BERNARD THIBAULT FUSTIGE LE BILAN ANTI-SOCIAL DE NICOLAS SARKOZY

PARIS (Reuters) - Le secrétaire général de la CGT, Bernard Thibault, a dénoncé mardi le "bilan anti-social" de Nicolas Sarkozy et a appelé à manifester le 29 février contre l'austérité.

Devant des milliers de militants réunis au Zénith à Paris sur le thème des retraites, le dirigeant syndical s'est invité dans la campagne pour l'élection présidentielle.

Il a ainsi estimé que le chef de l'Etat trouverait peu de supporters dans le monde du travail pour l'aider à "rempiler" cinq ans de plus.

"Je crois pouvoir dire sans trop m'avancer: vous aurez du mal, monsieur le futur candidat, à trouver dans cette salle et chez ceux qui nous écoutent beaucoup de supporters pour vous aider à rempiler 5 ans de plus à l'Elysée", a dit le leader de la CGT.

Il a également lancé une mise en garde aux députés en vue des législatives du printemps.

"Je voudrais dire aussi aux députés en place que nous saurons rafraîchir la mémoire des salariés électeurs au moment où certains d'entre vous vont également défendre leur fauteuil en juin prochain", a-t-il dit.

Le leader de la CGT a appelé "à préparer une puissante mobilisation de toutes les professions le 29 février pour dire non à l'austérité" et a souhaité que la mobilisation soit "unitaire" avec d'autres syndicats.

Plusieurs candidats de gauche, dont l'écologiste Eva Joly, ou leurs représentants assistaient au meeting national de la CGT.

Bernard Thibault était déjà sorti de sa neutralité habituelle en période électorale en rencontrant le candidat du Front de gauche Jean-Luc Mélenchon à son siège de campagne à la veille du sommet de l'Elysée, qui tous deux jugeaient "anti-social."

Après 14 ans à la tête de la CGT, Bernard Thibault a annoncé la semaine dernière qu'il ne briguerait pas un nouveau mandat à la tête de la confédération en mars 2013.

Gérard Bon, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • georg199 le mardi 31 jan 2012 à 20:29

    lulu1214 : malheurerusement être contre tout" fait partie de leur ADN

  • lulu1214 le mardi 31 jan 2012 à 20:07

    Avec ses, mettons 20%, voire 30% en étant généreux, de voix dans les entreprises, il ferait mieux de respecter le gouvernement élu démocratiquement, avec largement plus de 50% des voix en 2007... On peut tout à fait ne pas être d'accord avec des choses faites (ou non faites) par le gouvernement, mais être toujours contre, c'est vraiment lassant.

  • georg199 le mardi 31 jan 2012 à 19:19

    Bah si Thibaud parle on peut passer à autre chose de pusintéressant ! par exemple combien Sarko a-t'il "tué" d'entreprises et combien Thibaud en a-t'il sauvées.....Décompte intéressant à faire

  • chatnour le mardi 31 jan 2012 à 19:10

    "Il a toutefois rappelé que ni lui, ni la CGT, ne soutenaient un candidat"... de droite ! Non, c'est bien connu, la CGT n'est pas politisée ! S*a*l*a*u*d et responsable de combien sur le déficit de la France, entre les emplois de fonctionnaires de l'infâme Mitterrand, les 35 heures de la grosse Martine, les multiples grèves à répétition qui ne cessent d'émailler la vie sociale de ce pauvre pays de cons !

  • jyth01 le mardi 31 jan 2012 à 19:04

    ah bon pas de nouveau mandant.....je me posais la question de la démocratie dans ces syndicats extrêmes, ou les leaders sont "élus" sur des décennies.Pratiqueraient-ils toujours le vote "à main levée", ou selon le système bien connu (le système bon enfant du PS) de bien faire attention aux urnes