Bernard Sagon déploie les salons Lucie Saint-Clair

le
0
L'ex-dirigeant de Dessange passe à la tête de la marque parisienne de la coiffure Lucie Saint-Clair. En trois ans, il vise 50 boutiques à Paris et un chiffre d'affaires de 30 millions d'euros.

C'est un homme élégant et chaleureux qui se retrouve aujourd'hui en première ligne à la tête d'une marque emblématique de la coif­fure et du chic parisien, Lucie Saint-Clair. Cela faisait plusieurs années que la fondatrice, âgée de 84 ans, cherchait à vendre l'affaire fami­liale, mais pour un montant jugé trop élevé par les acteurs de la place. «Tout le monde a regardé», souligne Bernard Sagon, ex-dirigeant de Dessange, qui connaissait Lucie Saint-Clair en personne et qui a su user de son pouvoir de conviction pour finalement remporter l'affaire dernièrement. «À un très bon prix.»

Créée il y a quarante-cinq ans par Lucette Rosilio, née Véron, le vrai nom de Lucie Saint-Clair, alors débarquée de sa Bretagne natale, celle-ci ne s'était plus guère développée depuis 1990. L'ensemble «équilibré et sans dettes» qu'il reprend comprend 17 salons à Paris, deux en province et cinq à l'étranger, pour un chiffre d'affaires de 7 millions d'euros réalisé

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant