Bernard Lapasset : " La sécurité doit être prise en compte "

le
0
Bernard Lapasset : " La sécurité doit être prise en compte "
Bernard Lapasset : " La sécurité doit être prise en compte "

Bernard Lapasset s'est confié sur le dossier de candidature de Paris pour les JO de 2024 après les attentats qui ont frappé Paris vendredi dernier. Pour le patron du comité de candidature de la capitale, ces événements ne doivent pas remettre en cause le dossier, seulement forcer une adaptation.

Bernard Lapasset, concernant les événements qui ont secoué les derniers jours, on va plus parler de l’organisation des événements en France, bien évidemment parler de 2024. Est-ce que ça peut impacter la candidature de Paris aux JO 2024 ?
Je ne crois pas, le terrorisme peut arriver dans tous les pays du monde. On en a vu en Angleterre l’année avant l’obtention des Jeux Olympiques, ils ont été frappés par un terrible attentat qui a fait plus de cinquante morts. Ce n’est pas pour autant que la Grande-Bretagne n’a pas gagné les Jeux Olympiques. Je crois qu’il ne faut pas se mettre dans un dispositif aujourd’hui. Il faut se rendre compte que les choses vont changer, que la dimension de la surveillance des équipements, de la sécurité qu’on doit assurer dans la préparation de la compétition, ça doit avoir une réalité plus forte, mais ça ne changera pas la disposition dans laquelle nous sommes. Nous avons reçu énormément de soutien du monde entier, des membres du CIO, des membres des comités olympiques, de la famille des sports en général. Je crois que cet élan de solidarité montre que la France joue un rôle à l’étranger. Je crois que, pour nous, c’est quelque chose qui doit nous permettre de renforcer encore notre capacité de gagner pour les Jeux, de montrer que cette France est capable de montrer ce qu’elle sait faire de meilleur et d’apporter toutes les garanties pour faire de très bons Jeux Olympiques en 2024.

Justement, est-ce qu’il y aura une modification sur le dossier sécuritaire du budget prévisionnel ?
Il n’y a pas d’éléments de modification, il y a une adaptation des moyens. On verra dans quelle capacité nous pourrons les vivre. Nous avons encore le temps d’exprimer cette référence-là jusqu’à la candidature mais, dès à présent, sachons prendre les dispositions qui permettent de donner une lecture des Jeux Olympiques à Paris dans toute la force que l’on représente, dans l’organisation, dans la méthode, dans le travail d’accompagnement. Tout ça fait partie du travail, la sécurité doit être prise en compte avec des éléments qui seront analysés dans les jours qui viennent en liaison avec les services de sécurité, comme tout équipement. D’abord, il faudra vivre le championnat d’Europe de football, on va avoir une grande compétition en France. Je crois que le premier rendez-vous, c’est celui-là donc j’ai pris rendez-vous. Dès demain (jeudi), je déjeune avec Jacques Lambert pour évoquer cette question dans le cadre de l’ensemble des événements qui sont liés au monde sportif en France, et pas simplement les Jeux Olympiques. On doit partager ces informations, on doit échanger sur ces questions pour se renforcer et donner vraiment une très belle image de la France qui gagne.

Propos recueillis par Redouane BENNOUR

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant