Bernard Kouchner se plaint des «humiliations» de l'Elysée

le
0
Selon le Nouvel Observateur , le ministre des Affaires étrangères a remis une lettre de démission le 25 août à Nicolas Sarkozy. Il y dénonce les «humiliations» infligées par les conseillers du chef de l'Etat.

Bernard Kouchner est plus que jamais sur le départ. Après plus de trois années passées à la tête du Quai d'Orsay, au service de Nicolas Sarkozy, le «french doctor» a remis sa lettre de démission au chef de l'Etat le 25 août dernier, selon le Nouvel Observateur. Dans cette missive manuscrite qu'a pu consulter l'hebdomadaire, Bernard Kouchner vide son sac. Il parle «d'inflexion sécuritaire», prend acte de «la fin de l'ouverture» à gauche opérée par Nicolas Sarkozy depuis son arrivée au pouvoir en 2007, et, surtout, dénonce des «humiliations» infligées par «des conseillers» du président.

En 2007, Bernard Kouchner était devenu le symbole de l'ouverture de Nicolas Sarkozy. Et chacun semblait y trouver son compte : le socialiste accédait à la fonction de ses rêves et le chef de l'Etat pouvait profiter de l'éternelle popularité de son ministre. Mais Kouchner a rapidement éprouvé des difficultés à gérer un domaine ministériel sur lequel l'influence des pr

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant