Bernard Cazeneuve précise les contours de la Fondation pour l'islam de France

le
1
Le ministre de l'intérieur, Bernard Cazeneuve, et le président du Conseil français du culte musulman, Anouar Kbibech, le 24 août.
Le ministre de l'intérieur, Bernard Cazeneuve, et le président du Conseil français du culte musulman, Anouar Kbibech, le 24 août.

Le ministre de l’intérieur lance lundi une série de « consultations » auprès de membres du Conseil français du culte musulman (CFCM) mais aussi de « personnalités de la société civile » et de parlementaires.

Le gouvernement doit s’illustrer, lundi 29 août, dans ce qu’il nomme l’élaboration d’un « islam de France ». Le ministre de l’intérieur, Bernard Cazeneuve, va procéder à une série de « consultations » auprès de membres du Conseil français du culte musulman (CFCM) mais aussi de « personnalités de la société civile » et de parlementaires, alors que la polémique sur le « burkini » a monopolisé le débat politique ces dernières semaines.

Au cœur de cette journée, la mise sur pied, d’ici le mois de novembre, de deux institutions : une Fondation pour l’islam de France à visée culturelle, et une seconde à visée cultuelle. L’idée d’une Fondation des oeuvres de l’islam remonte à 2005 et avait été lancée par Dominique de Villepin ; elle était reste lettre morte.

« Cette journée constitue une nouvelle étape d’un travail engagé depuis de nombreux mois pour réussir la construction d’un islam de France dans le respect des valeurs de la République », a redit M. Cazeneuve dans un entretien, lundi, au journal La Croix. En juin 2015, le ministère de l’intérieur avait annoncé une réflexion sur une nouvelle structure lors de la première réunion de l’instance de dialogue avec l’islam.

La première fondation, qui doit être présidée par l’ancien ministre de l’intérieur Jean-Pierre Chevènement, « a vocation à soutenir des projets, dans les domaines de l’éducation, de la culture, de l’engagement des jeunes, a détaillé M. Cazeneuve. Elle pourra prendre en charge la formation profane des imams, le...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • am013 il y a 3 mois

    Déjà que vous avez trahi ce pour quoi vous avez été élus, ils est quasi certain que les français n'ont pas voté pour la promotion d'une religion dont personne ne veut hormis la gauche et les intéressés eux mêmes.Vous êtes la honte de la France et vous ne représentez plus rien aux yeux des français, vous sabordez le pays avant de vous faire éjecter par les urnes. Une honte, écœuré d'être français avec un tel gouvernement.