Bernard Cazeneuve défend les hauts fonctionnaires de Bercy

le
7
BERNARD CAZENEUVE PREND LA DÉFENSE DES HAUTS FONCTIONNAIRES DE BERCY
BERNARD CAZENEUVE PREND LA DÉFENSE DES HAUTS FONCTIONNAIRES DE BERCY

PARIS (Reuters) - Bernard Cazeneuve a défendu vendredi la loyauté et le "grand sens de l'Etat" des fonctionnaires du ministère de l'Economie et des Finances au moment où la presse fait état de changements à venir décidés par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault.

Interrogé sur Europe 1, le ministre délégué au Budget n'a pas voulu confirmer le remplacement prochain des titulaires de deux des principales directions de Bercy, le Trésor et le Budget, indiquant que cette décision ne pouvait être prise qu'en Conseil des ministres.

"Il y a toujours des modifications dans l'administration, un très grand nombre de fonctionnaires de Bercy sont appelés à connaître des évolutions de carrière", a-t-il dit.

Mais il a salué le travail des directeurs du Trésor et du Budget, Ramon Fernandez et Julien Dubertret, deux hommes nommés par l'ancien gouvernement de droite "qui ont un sens de l'Etat très élevé et qui sont d'une loyauté parfaite". "Ils ont fait un travail absolument remarquable", a-t-il déclaré.

Le premier serait remplacé par François Villeroy de Galhau, directeur général délégué de BNP Paribas, et le second par Denis Morin actuellement directeur du cabinet de la ministre de la Santé et des Affaires sociales Marisol Touraine.

Bernard Cazeneuve a encore estimé que les "critiques récurrentes et constantes sur la technostructure de Bercy qui serait à l'origine de tous les maux de la République commencent à bien faire, tout cela suffit."

"Il y a dans l'administration de Bercy des fonctionnaires de tous niveaux de responsabilité qui ont un grand sens de l'Etat, qui sont des collaborateurs irréprochables, sans lesquels on ne peut faire ni une réforme fiscale ni une réforme du pays", a-t-il dit.

Selon Le Canard enchaîné et Le Monde, les remplacements de Ramon Fernandez et de Julien Dubertret ont été décidés par Matignon, alors que le Premier ministre a pris de court également les ministres de Bercy en annonçant une remise à plat de la fiscalité.

Bernard Cazeneuve a indiqué avoir appris cette initiative "quelques heures" avant l'interview donnée par Jean-Marc Ayrault au journal Les Echos pour l'annoncer.

Pour autant, il a estimé que cette démarche était cohérente avec la politique menée.

Le gouvernement est engagé, selon lui, "depuis le début du quinquennat dans une réforme de la fiscalité (et) le Premier ministre, et il a raison de donner cette impulsion, souhaite que nous associons l'ensemble des groupes politiques de partenaires sociaux pour aller plus loin".

Pour le ministre du Budget, "cette réforme prendra du temps, parce que nous ne croyons pas au 'grand soir fiscal'".

Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • s.thual le vendredi 22 nov 2013 à 12:47

    oi un bilan regulier des la fraudee et des RESULTATS ne seraient pas inutie plus que des bonne phrases,,,maintenant dans ces spheres ils se soutiennent ,,,les primes et autres avantages,,mon brave monsieur ,,,,que nous payions !

  • M2723293 le vendredi 22 nov 2013 à 11:52

    Qu'ils fassent le point tous les mois de la fraude fiscale et qu'ils communiquent les résultats.Le silence dans ce domaine est insupportable.

  • M2723293 le vendredi 22 nov 2013 à 11:50

    Fait du Prince puisque parmi les 2 il y a un ci-devant

  • manx750 le vendredi 22 nov 2013 à 11:50

    M. Cazeneuve doit calmer les fonctionaires cadres de Bercy qui sont à bout de nerf à force de devoir porter le chapeau de l'incurie de Ce Gouvernement !

  • f.peter le vendredi 22 nov 2013 à 11:47

    Il est vrai que les socialistes ont commencé depuis le début du quinquennat à réformer la fiscalité! Si ces 2 hauts fonctionnaires sont si remarquables pourquoi alors les remplacer? Langue de bois ou fait du prince?

  • M2723293 le vendredi 22 nov 2013 à 11:46

    Il serait très positif que ces hommes irréprochables donnent chaque mois les résultats de la traque à la fraude fiscale.Peut-etre devrait-on comme chez les américains leur donner un salaire en fonction des rentrées d'argent.Cela serait plus efficace et calmerait les copinages entre gens du meme monde.

  • M4960905 le vendredi 22 nov 2013 à 11:38

    Défendre des fonctionnaires ultra bien nantis ,est-ce vraiment bien républicain?

Partenaires Taux