Bernard Arnault renonce à poursuivre Libération

le
1
BERNARD ARNAULT RENONCE À POURSUIVRE LIBÉRATION
BERNARD ARNAULT RENONCE À POURSUIVRE LIBÉRATION

PARIS (Reuters) - Bernard Arnault, PDG du groupe français de luxe LVMH, s'est désisté de son action en justice contre le journal Libération pour "injures publiques", a-t-on appris lundi auprès de son avocat, Me Yves Baudelot.

Le procès devant le tribunal correctionnel devait se tenir le 4 octobre.

LVMH ne fait aucune commentaire sur les raisons de ce désistement, a indiqué un porte-parole.

Le patron du groupe avait dénoncé "l'extrême vulgarité et la violence du titre du quotidien en date du 10 septembre 2012", qui faisait référence au projet de naturalisation belge déposée par Bernard Arnault.

La première page de Libération montrait une photo du milliardaire, souriant, valise à la main, accompagnée du titre "Casse-toi riche con!", par référence au "Casse-toi pauvre con!" lancé par l'ancien président Nicolas Sarkozy en 2008 à une personne qui refusait de lui serrer la main.

Bernard Arnault, qui était opposé à la décision gouvernementale de porter à 75% la taxation de la part des revenus supérieure à un million d'euros par an, avait demandé la nationalité belge, mais assuré qu'il n'y avait pas de raison fiscale à cette démarche.

En avril dernier, il a annoncé avoir renoncé à sa demande de naturalisation belge, qui avait soulevé de vives polémiques en France, expliquant avoir "sous-estimé" les conséquences de sa démarche.

Gérard Bon, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jfvl le lundi 16 sept 2013 à 18:55

    Dommage !