Berlusconi s'offre une loi sur mesure pour échapper au procès Mediaset

le
0
La majorité fidèle au président du Conseil a voté mercredi un texte visant à étendre le champ de la prescription.

Le procès intenté à Silvio Berlusconi et à son groupe de télévision Mediaset pour subornation de témoin pourrait être frappé par la prescription. Une nouvelle loi adoptée mercredi soir par la Chambre des députés prévoit en effet de raccourcir considérablement les délais de prescription au bénéfice des accusés n'ayant jamais écopé de condamnations définitives. C'est le cas du président du Conseil italien qui, après avoir été acquitté dans vingt-six procès, doit en principe comparaître à partir du 9 mai prochain. Il est accusé d'avoir versé 600.000 dollars de dessous-de-table à l'avocat d'affaires britannique David Mills en échange d'un témoignage en sa faveur dans une affaire de corruption - ce dont il se défend.

Pour faire approuver cette loi, la majorité parlementaire appuyant Silvio Berlusconi a mis les bouchées doubles à la Chambre des députés lors d'un débat enflammé qui a duré deux jours. Quinze ministres ont été mobilisés en perman

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant